Menu

Crise agricole , le conflit s'élargit

DSCN0125bb.jpg

La pression monte dans toutes les régions

Quelque 70 tracteurs ont convergé mercredi matin vers un hypermarché de l'agglomération toulousaine, à Roques-sur-Garonne (Haute-Garonne), déversant fumier, pneus et paille pour dire leur colère face à la crise du secteur agricole.

La manifestation avait été annoncée dès hier soir. Les tracteurs ont bloqué tous les ronds-points du centre commercial Leclerc après avoir provoqué des bouchons sur le boulevard périphérique et l'autoroute A64.

Entre 150 et 200 agriculteurs empêchent la clientèle de se rendre dans l'hypermarché sur le parking, pneus enflammés, fumier et paille sont là pour souligner la détermination des participants. 

Vers 15hoo les agriculteurs ont levé le siège pour se rendre au Carrefour Portet a son tout paralysé.

Bretagne, Basse normandie, Massif Central, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes les manifestations se sont multipliées ce mercredi

Premières mesures annoncées

Manuel Valls a annoncé, mercredi 17 février, une « année blanche » de cotisations sociales pour les agriculteurs qui n’ont eu que de « très faibles » revenus l’année dernière. Ce dispositif, a-t-il précisé lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, fonctionnera « par report automatique d’un an, reconductible dans la limite de trois ans, sans aucune démarche de l’agriculteur, sans pénalité, ni intérêt de retard, de toutes les cotisations 2016 ».

Pour tous les autres exploitants, les cotisations sociales baisseront de sept points de façon immédiate, a déclaré le premier ministre, qui a évalué cet effort à 500 millions d’euros. Il a souligné qu’avec la baisse de trois points des cotisations familiales , en vigueur depuis janvier 2015, la baisse des cotisations pour les agriculteurs était de dix points.

Le premier ministre a reçu dans la journée le président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), Xavier Beulin, et le président des Jeunes Agriculteurs, Thomas Diemer, celui-ci leur a demandé de faire cesser les manifestations qui ont lieu depuis plusieurs semaines.

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles