Manif CGT et Sud Solidaires, ils n'étaient qu'une soixantaine mais le coeur y était

Ce sont une soixantaine de personnes qui ont répondu ce jeudi 27 octobre en milieu de matinée à l’appel de la CGT et Sud-Solidaires. Une manifestation qui s’est déroulée devant les grilles de la préfecture pour demander l’augmentation des salaires et des retraites, un autre partage des richesses et pour protester contre les injustices sociales.

Les deux leaders syndicaux, Eric Cantarutti et Pierre Wiart, quasiment d’une même voix revendiquent 400 € de plus pour tous, des minimes sociaux et des pensions à hauteur minimale du SMIC, pouvoir execer le droit de grève sans représailles gouvernementales, la retraite à 60 ans à taux plein avec 37,5 années de cotisations, l’égalité des salaires femmes/hommes et la gratuité des transports en commun.

D’autre part il ne sera pas occulté « l’effondrement climatique, le passage en force du projet de loi de finance et l’impérieuse nécessité de sortir du capitalisme et des politiques néolibérales  menées par et pour les riches, au détriment de la population et notamment des classes populaires ».

Un prochain rendez-vous est prévu lors de la journée de grève nationale le jeudi 10 novembre

Fabrice Lamarque, CGT Santé, Eric Cantarutti, secrétaire général de la CGT, Pierre Wiart, Sud Solidaires, se sont adressés aux manifestants.
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles