Législatives : David Taupiac se dévoile

Le maire de Saint-Clar, homme de terrain, se présente à la députation en tant que socialiste avec l'appui des élus gersois et de Carole Delga

David Taupiac, maire de Saint-Clar et Conseiller Régional, à lancé officiellement sa campagne pour les législatives ce 10 mai à Lectoure sur la terrasse du restaurant, Le Bastion. Une date qui n’est pas sans rappeler l’élection du président François Mitterand, «10 mai 1981, une date historique pour la gauche », souligne le candidat socialiste à la 2e circonscription.

Ce dernier sera accompagné par sa suppléante, Carole Rolando, conseillère municipale à Eauze, et vice-présidente de la Communauté de Communes du Grand-Armagnac depuis 2020. Agée de 46 ans, Carole Rolando, est professeure des écoles et directrice du groupe scolaire de la commune d’Eauze.

Ingénieur aéronautique, David Taupiac, est maire de Saint-Clar depuis 2008, vice-président de la Communauté des Communes Bastide Lomagne depuis 2013, président du Pays Portes de Gascogne en 2020. Il est aussi à la tête de Gers Développement depuis 2019, ce qui lui permet « de s’impliquer  quotidiennement auprès des acteurs économiques locaux, exerçants dans plusieurs secteurs », précise-t-il.

Quant aux points forts de sa campagne, le candidat à la députation en évoque les principaux axes qui sont basés sur « la continuité, la cohérence et la constance ». Il s’agit de continuer les actions menées depuis 15 ans par la députée sortante Gisèle Biémouret  laquelle devient d’ailleurs la directrice de la campagne. De la cohérence « c’est celle des politiques menées conjointement entre la Région Occitanie et le Département, que je porterai durant ce mandat si les Gersoises et les Gersois me font l’honneur de me choisir comme leur député », synthétise David Taupiac. Enfin concernant la constance ce dernier affirme : « Je ne changerai pas pour une élection. Je resterai celui que les gersois connaissent, un homme de terrain, pragmatique, ouvert, disponible, présent, partout et avant toute chose, au service des gersoises et des gersois, sans exception ou exclusion ».

Le maire de Saint-Clar conclura en détaillant son programme qui s’appuie sur 8 grands piliers dont « La protection des gersoises et des gersois avec comme objectif plus un seul territoire sans médecin dans le Gers », « Le développement des mobilités douces, la protection de notre biodiversité, le soutien à nos agriculteurs, accompagner et soutenir l’économie locale, co-construire l’avenir de notre jeunesse dans le Gers, raviver le tissu associatif, et associer d’avantage, les citoyens aux décisions qui les concernent ». 

Nombreux étaient les sympathisants venus pour écouter son projet "Pour l'avenir du Gers"
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles