Grève et manifestation pour l'augmentation des salaires.

P1280280.jpg

La manif et la France dans le brouillard ?

Ils étaient nombreux ce jeudi dans les rues d'Auch comme partout en France pour demander l'augmentation des salaires face à l'inflation.  Ici le communiqué des organisations syndicales qui explique bien les revendications au regard de la situation actuelle.

Communiqué des organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, UNEF et UNL

Personne ne peut ignorer le contexte social et économique, les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation et finalement du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, demandeurs d’emploi et retraités.

Personne n’ignore que seuls les salaires, les pensions et les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation, de décrocher par rapport aux qualifications dans le privé comme dans le public.

Si, dans de certains secteurs et entreprises des mobilisations et des négociations ont permis d’obtenir des revalorisations de salaires, trop souvent encore les négociations sont au point mort ou les propositions des employeurs loin du compte.

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, UNEF et UNL ne peuvent s’en satisfaire et n’entendent pas en rester là !

Sans augmentation du point d’indice et du Smic il n’y aura aucune avancée pour les salariés dont les minima de branches sont actuellement en dessous du salaire de base minimum.

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, UNEF et UNL contestent dans le même temps que le gouvernement ait maintenu sa réforme de l’assurance chômage qui aura pour conséquence d’enfermer de trop nombreux salariés dans des emplois à faible salaire, à temps partiel ou en CDD.

Les retraités très massivement mobilisés attendent toujours pour une augmentation immédiate de leur pension, retraite de base et retraite complémentaire, dont la dernière revalorisation a été plafonnée à un niveau très inférieur à l’inflation.

La jeunesse confrontée à une grande précarité de vie et de travail, à la pauvreté accentuée par la crise sanitaire, économique et sociale doit obtenir une réponse à l’encontre des réformes libérales, de l’éducation, de la formation, de l’assurance chômage décidées par le gouvernement.

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, UNEF et UNL soutiennent les actions et mobilisations organisées dans les jours et semaines qui viennent pour exiger des augmentations de salaires et défendre les emplois et conditions de travail et appellent à une mobilisation interprofessionnelle sur les salaires et l’emploi .

Deux moments symboliques :

La prise de parole des organisations syndicales devant les locaux de l'Union Patronale du Gers, boulevard Sadi Carnot. Tour à tour les différents leaders participeront à la lecture d'un texte commun que vous trouverez en pièce jointe.

L'arrêt du cortège devant la permanence du député Jean-René Cazeneuve.

Documents joints:

Tous les documents mis en ligne sont analysés et certifiés non vérolés par Total Virus.

P1280132.jpg
P1280139.jpg
P1280170.jpg
P1280200.jpg
P1280210.jpg
P1280269.jpg
P1280236.jpg
P1280318.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles