Christine Couderc : "Je préfère le bruit des pinceaux qui amènent la couleur, la vie"

P1720511.JPG

L'artiste expose au golf Las Martines, à l'Isle-Jourdain

La peinture, c’est sa vie mais pour autant elle n’est pas une stakhanoviste du pinceau et des toiles. Christine Couderc sait prendre son temps avant de créer une œuvre. Mais le temps s’efface face à une nouvelle toile, dès la première couleur, elle rentre dans son univers d’artiste. « À ce moment là, dit-elle, j’ai besoin de silence, je préfère le bruit des pinceaux qui amènent la couleur, la vie ».

La vie, c’est aussi des émotions que Christine Couderc transcrit sur ses toiles sans retenue pour exprimer son imaginaire fait de couleurs flamboyantes et bien rythmées. Lesquelles parfois se trouvent piégées par différentes matières, papier, sable… « C’est un jeu pour moi, une vraie aventure », avance-t-elle. Ce qui permet aux visiteurs de comprendre ses toiles et de s’évader avec elle l’espace d’un moment vers son monde imaginaire. Ce qui est exceptionnel, si on sait prendre son temps…

Ce sont 14 toiles qui sont à découvrir jusqu’au 30 octobre dans la salle de réception du golf Las Martines, à l’Isle-Jourdain, que la gérante Karine Montécot a mis à la disposition de l’artiste peintre.

Christine Couderc a été formée à Paris dans l’atelier de Donatienne Deramond, ancienne élève de l’Ecole Martenot. Elle a aussi fréquenté, à Hyères, l’atelier de peinture moderne de Katherine Wamsley. Dès sa plus jeune enfance, elle a évolué dans un univers artistique et amical de peintres de renom.
P1720506.JPG
P1720509.JPG
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles