Rassemblement massif des chasseurs, le 18 septembre, à Mont-de-Marsan

2R6A2651.jpg

Gisèle Biémouret affiche son soutien aux chasseurs gersois

Depuis plusieurs semaines, cela gronde dans les rangs des chasseurs. Toute la ruralité se sent en danger et n’a plus envie de se laisser faire. Alors, pour faire entendre sa voix, des rassemblements ruraux sont prévus le 18 septembre. Chasseurs, pêcheurs, agriculteurs, nombreux parmi ceux qui font la ruralité, vont aller manifester dans toutes les régions de France.

Dans le Sud Ouest, le rendez-vous est fixé à Mont-de-Marsan, à 9 heures, aux arènes, pour défendre les chasses traditionnelles, menacées par de nouvelles mesures.

Dans les Landes, ils étaient 3.000 manifestants, il y a cinq ans. Pour samedi prochain, les organisateurs en attendent 10.000. Venant de toute la région, par cars entiers, les chasseurs vont être soutenus à cette occasion par les défenseurs des traditions du Sud Ouest. 

Gisèle Biémouret souhaite assurer aux chasseurs gersois son soutien. Elle communique à la presse le texte ci-après :

"La chasse est une tradition ancestrale, elle s’inscrit dans l’héritage et dans la culture de nos territoires ruraux. Les évolutions récentes ont pu démontrer que la chasse n’est pas une tradition figée. Partout où ils sont présents, les chasseurs participent à la vie locale, ils contribuent au dynamisme des territoires, au maintien de leur identité et à la vitalité du lien social.

Il est important de rappeler que les tâches accomplies par les chasseurs, souvent assurées bénévolement, représentent des missions d’intérêt général : défense et régulation de la biodiversité naturelle, mais aussi suivi sanitaire du gibier (surtout en période de grippe aviaire…).

Gisèle Biémouret souhaite également saluer le rôle des associations de chasse dans la préservation des paysages et notamment dans les projets de plantation et de préservation des haies, qui sont des refuges naturels pour la faune sauvage et donc indispensables pour la biodiversité.

La chasse est intimement liée à la notion de ruralité. Une ruralité sans chasseurs, c’est le risque de plus grands déséquilibres, naturels et environnementaux."

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles