La "mamma" des collines de Mondébat s'en est allée

Isabelle Dartigaux.jpg

Isabelle Dartigaux belle et grande dame était choyée par sa famille

Isabelle Dartigaux née Espiau, nous a quitté comme elle a vécu sereinement et discrètement au milieu de sa grande et aimante famille.

Elle était l'Ame et le ciment de cette famille si  bien et honorablement  connue de Couloumé-Mondébat, de toute la Rivière Basse, du Gers et au delà, qui s'est illustrée et a porté haut les couleurs du Rugby et de leur club de toujours l'U.S.P Rugby, tout en œuvrant assidument pour leur propre petit  village.

La Famille, voila le Grand mot est lâché, car chez les Dartigaux, St-Martin, Tomas et consorts ce n'est pas une parole lâchée au hasard tant elle est d'importance pour eux et tous ceux qui les connaissent, et les fondements  etb enseignements nés de leurs parents et avant eux de leurs grands parents sont encore et toujours en vigueur..

Cette application leur servit bien dans ls rencontres de rugby ou les plus anciens se retrouvaient régulièrement sous le maillot "jaune et noir" pour donner des souvenirs brillants a plusieurs générations d'amateurs de ballon ovale de la région. 

Bien entendu plus tard les "jeunes" cousins ont imité leurs aînés et ont souvent formé l'ossature de belles  équipes de l'USP Rugby.

Pour sur,  Isabelle a été , elle aussi, baignée dans le milieu rugby stique de part toute sa famille a commencer par Guy son mari décédé il y a déjà plusieurs années, et qui fut un sacré joueur de tempérament puis un supporter acharné.doté d'un sacré charisme et d'un coeur en or..

Le tempérament parlons en, car chez les Dartigaux il en est comme chez les Dartagnan ( serait cette première syllabe du nom qui fleurirait si bon le caractère Gascon) il y en a, du solide, du mental, du courage de l'opiniâtreté mais aussi du cœur et de l'amitié a revendre..

Ainsi Isabelle a bien été servie avec un mari, sept enfants dont quatre garçons Christian, Claude (+), Jacques et Gilles et trois filles Josette, Monique et Michèle ( sans oublier les gendres qui tinrent bien leur  place ) puis avec des petits enfants tous naturellement tournés vers le sport roi et se faisant un prénom parmi les Dartigaux et les St-Martin, le tout bien dans la tradition familiale.

Fait marquant de l'affection familiale et filiale, ce furent ses trois fils restant et son gendre qui malgré leur peine et leur chagrin,  tinrent a porter le  cercueil jusqu'a l'Eglise, puis jusqu'a  sa dernière demeure dans le petit cimetière de Couloumé-Mondébat ou elle a rejoint sa famille.

Elle a été la "mamma" , la mamie, la grand mère et récemment la "grand mamie" qui veillait sur sa tribu depuis le haut de sa colline, et dont la maison était le rendez-vous dominical pour des retrouvailles familiales homériques et savoureuses.

Durant la semaine bien entendu toute la famille se relayait pour aller voir et saluer Isabelle qui comme on dit "avait son caractère" elle aussi et savait ce qu'elle voulait mais avec un sourire malicieux et des yeux pétillants qui disaient tout le reste..

Elle qui savait consoler et distiller ses bon mots quant il le fallait avait connu des malheurs dans son existence en perdant tour a tour des membres de sa famille dont son mari, son fils Claude et une belle  petite fille, mais elle était "solide" comme on dit même si l'extérieur ne reflète pas toujours les meurtrissures de l'âme..

Isabelle a été bien accompagnée comme on dit, et l'Eglise  de Mondébat semblait bien petite pour tous ceux  qui vinrent lui dire un dernier Adieu,  comme tout le village, les représentants de l'USP et bien d'autres amis venus de partout..

Adichatz Isabelle..

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles