C'est parti... On ouvre !

ouverture du musée avec expo mai 2021 003.JPG

Le Musée Campanaire : « The bell » endormie reprend du galon.

Enfin, la culture ouvre ses portes, Bruno (guide, conférencier) tient dans ses mains les clés de ce lieu privilégié en plein centre de l’Isle-Jourdain. Les choses commencent bien, puisque à l’intérieur, deux artistes photographes exposent des histoires d’eau et de lumière dans lesquelles leur imaginaire navigue au plus profond de leur être.

Marion Widua est une photographe passionnée et essentiellement autodidacte, qui aime suivre son intuition et mêler différentes disciplines …elle fait partie du Club de photo de Fronton qui regroupe des photographes amateurs de la région Haute-Garonne.

Elle explique : «  Cette série s’est construite pendant deux visites de deux différentes friches industrielles. Lors de la prise de vue avec le boitier Fuji X Pro 2, j’ai opté pour la superposition de deux photos en une seule. Ainsi j’ai crée de nouveaux espaces en reportant certains graffitis ou perspectives sur d’autres fonds : ma façon de composer des photos, portées par mon imagination, donne un résultat bien différent des clichés habituels de registre Urbex.

Alors qu’un motif surprenant vient s’immiscer sur un fond inattendu, le bâtiment se retrouve plongé dans une atmosphère étrangement surréaliste. De ce fait, la photo reçoit une touche plus artistique et unique sans pour autant utiliser de logiciel comme Photoshop. On dirait la renaissance d’une ruine ».

Quant à Nicole Knueppel, elle est complètement fascinée par la photographie, grâce à la magie de l’instant, elle capte des moments fugaces, à la fois dans la poésie et l’originalité. On entre dans une forme d’expression abstraite, ses gouttes d’eau semblent flotter dans l’air et retomber en virevoltant dans la surface transparente..

Elle explique : « La collision parfaite de deux gouttes d’eau se produit et la fascination apparaît..En une fraction de seconde apparaissent des formes abstraites, quelques centimètres au-dessus de la surface de l’eau, qui n’existent que le temps d’un battement de cil et ne peuvent être visibles à l’œil nu. Capter ce moment unique et riche en nuances grâce à la photographie est ce qui me fascine.

Certes, la rencontre fugace de 2 gouttes d’eau est mise en scène grâce à l’orientation de la lumière et liquides colorés.

Mais la technique n’est qu’un moyen pour obtenir ce que j’ai souhaité visualiser. Chaque mise en place est réalisée avec beaucoup d’attention et d’amour. »

A découvrir absolument, car les effets sont remarquables, une mise en scène des lieux qui prennent un autre chemin, ces deux artistes ont su apporter par leur expérience, des images qui chantent la lumière et rayonnent dans la dynamique des rythmes de couleurs et des formes.

 

En dehors des visites du célèbre Musée Campanaire, cette exposition est visible jusqu’au 26 mai.

Horaires et jours d’ouverture : mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi  de 10h 00 à 12h 00 et de 14 h 00 à 18 00

Dimanche fermé, ouvert seulement le 1er dimanche du mois

Contact : 05 62 07 30 01

ouverture du musée avec expo mai 2021 004.JPG
de Marion Widua " C'est le temps passé qui passe"
ouverture du musée avec expo mai 2021 005.JPG
"Un monde parallèle"
ouverture du musée avec expo mai 2021 006.JPG
"Le gardien de la tour"
ouverture du musée avec expo mai 2021 008.JPG
" Le figuier du rêve bleu"
ouverture du musée avec expo mai 2021 009.JPG
De Nicole Knueppel ( elles n'ont pas de titres )
ouverture du musée avec expo mai 2021 010.JPG
ouverture du musée avec expo mai 2021 011.JPG
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles