De nouveau prêt à accueillir les visiteurs

Valence perso.JPG

Grâce aux efforts des bénévoles de l'association des Motivés

C’est un lieu commun qui peut se répéter mais le fait est là, nos Motivés sont sur le pont !

L’ouverture de certains lieux, l’allègement des mesures sanitaires et des évènements ponctuels, tel la nécessité de libérer un local utilisé à des fins d’exposition ont déclenché une mobilisation active qui a permis d’honorer les buts poursuivis.

L’un des dioramas qui était hébergé dans un ancien magasin, devait trouver un autre lieu où faire admirer le travail remarquable du maître santonnier Daniel Moine.

C’est fait. Dorénavant, il sera visible dans une des salles de l’Espace-Bastides. Pour cela, il fallait entièrement réaménager cet endroit où se trouvent concentrées de nombreuses maquettes retraçant l’histoire du peuplement au moyen-âge. Courant juin, doté d’un éclairage approprié, la vendange à l’ancienne pourra à nouveau ravir le public qui la découvrira tout en faisant connaissance avec le sauveur du vignoble français, le leader mondial valencien de la vendange mécanique, un ampélographe réputé du village de Lagardère, etc.

La scène du paréage, une autre attraction très prisée du public, est installée dans le jardin public, chaque visiteur pouvant endosser, pour la photo souvenir, les habits moyenâgeux. Son bureau à proximité, Marie-Thérèse Broca-Lannaud, maire de la commune, peut à juste titre témoigner de l’attrait, à tout moment de la journée, pour ces personnages à l’origine de la fondation de la bastide. Retirés le temps des travaux de la maison de santé, ils sont de nouveau en place. 

Bientôt, ils seront une bonne introduction à partir suivre le parcours "Dans les pas des premiers Valenciens" qui est dans la dernière ligne droite de sa préparation. Nous espérons que tous les efforts des bénévoles seront récompensés, et que la visite de la bastide sera appréciée d’autant que l’Office de Tourisme de la Ténarèze prépare un second parcours.

Ce denier permettra de connaître les endroits remarquables de notre village, des habitants illustres qui y ont habité, tel Philippe Lauzun qui permit en la faisant classer en 1914, d’éviter le démantèlement et le départ sous d’autres cieux de l’abbaye de Flaran.

Claude Laffargue

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles