Isabelle Tintané et Vincent Gouanelle sont candidats en Grand Bas Armagnac

IMG_5942.JPG

Lundi matin, à la salle de réunion de Barbotan les Thermes, Isabelle Tintané (maire de Cazaubon-Barbotan les Thermes) et Vincent Gouanelle (maire de Bourrouillan), conseillers départementaux sortants du canton du Grand Bas Armagnac  ont annoncé  qu’ils étaient candidats pour briguer un nouveau mandat sous les couleurs du « Gers autrement » à  l’initiative des élus départementaux d’opposition.

Leurs suppléants sont Quitterie Spoerry (maire de Mormès) et Éric Artigole (maire de Saint-Martin d’Armagnac).

Isabelle Tintané a tout d’abord rappelé que « Gers autrement » présente des candidats dans 12 cantons  et que les candidats se dévoileront avec leurs projets au fur et à mesure de la campagne électorale.

La conseillère départementale sortante a ensuite présenté les quatre membres de l’équipe qui se présentent pour le canton du Grand Bas Armagnac.

Isabelle Tintané a 51 ans, elle a été  responsable administrative d’une cave coopérative pendant une trentaine d’années. Cette conseillère départementale sortante, maire de Cazaubon-Barbotan les Thermes est aussi suppléante du sénateur Alain Duffourg.

Vincent Gouanelle a 36 ans, il est directeur général de collectivité territorial. Ce conseiller départemental sortant, maire de Bourrouillan, est aussi président de la Communauté de communes du Bas Armagnac.

Quitterie Spoerry a 38 ans, elle est conseillère d’entreprises agricoles. Maire de Mormès, elle est aussi vice-présidente du syndicat intercommunal d’intérêt scolaire du Bas Armagnac (SIISBA), et vice-présidente du syndicat d'alimentation en eau  potable (SIAEP) de Monguilhem, Mormès et Toujouse.

Éric Artigole a 55 ans, il est agriculteur. Maire de Saint-Martin d’Armagnac, il est aussi vice-président en charge des finances de la Communauté de communes du Bas Armagnac.

Sur les six ans de mandature au Conseil départemental,  et au nom de Vincent Gouanelle et de leur suppléant, Isabelle Tintané a apporté les précisions suivantes :

«  Durant ces années, nous sommes allés au contact des habitants des 40 communes qui constituent notre canton. Par une présence de chaque instant, nous avons accompagné les projets publics ou privés qui nous ont été soumis en étroite collaboration avec les élus locaux et les acteurs du territoire. Nous avons aussi soutenu un grand nombre d’associations et avons été présents aux côtés des filières économiques et agricoles qui en avaient besoin, lors des crises que nous avons pu subir durant le mandat, sans oublier la pandémie de Covid 19 et ses conséquences majeures pour notre territoire. »

Elle a ensuite précisé leurs fortes implications au Conseil départemental :

« Nous y avons toujours défendu les intérêts du Grand Bas Armagnac sans jamais mettre en avant une quelconque considération partisane. Nous avons ainsi travaillé en commission où nous avons été très intégrés et avec les autres, nous avons fait du bon travail, qui a été apprécié par la population. La recherche du consensus, l’écoute et le pragmatisme ont toujours guidé notre action et continuent de nous guider encore aujourd’hui. Même, si au Conseil départemental, nous étions dans la minorité, nous avons été tout de même bien efficaces.   »

Vincent Gouanelle a tout d’abord rappelé que les candidats de cette équipe sont avant tout des membres d’un territoire, et qu’ils vivent au milieu des gens :

«  Nous vivons les réalités locales, car nous sommes des maires proches et au service de nos administrés.  Privilégiant toujours la proximité, avec l’équipe sortante, nous avons sillonné les 40 communes, et évidemment pour nous, il n’y a pas de frontières entre les anciens cantons de Cazaubon et de Nogaro. Il n’y a qu’un canton, celui du Grand Bas Armagnac, auquel nous sommes très attachés. Nous sommes tous les quatre très engagés et tous passionnés  par notre territoire. Évidemment, chacun des candidats a des compétences personnelles et qui sont complémentaires. »

Les candidats ont poursuivi leur présentation  en abordant le dynamisme qui les anime et les grandes lignes de leurs projets :

«  C’est avec la même énergie et la même détermination que nous souhaitons nous engager et renouveler notre mandat pour continuer à servir le canton du Grand Bas Armagnac, et toujours dans cet état d’esprit de rassemblement et de bon sens autour d’un programme qui fait la part belle au développement de notre département et à l’attractivité du territoire préférant l’action pragmatique collective à la communication personnifiée. Nous souhaitons aussi sortir des dogmatismes qui empêchent parfois des projets d’aboutir. »

Vincent Gouanelle a encore précisé :

«  Aux idéologies, nous préférons le bon sens paysan fertile, plutôt  qu’une idéologie stérile. »

Après avoir abordé les thématiques majeures du Gers, notamment l’agriculture  et l’accompagnement des agriculteurs, l’économie, la dépendance, le désenclavement routier et numérique, ainsi que les collèges et la solidarité territoriale, les candidats ont présenté quelques propositions de leur programme :

Les projets

« Parmi nos projets, il y a l’accompagnement renforcé des accueils de jours et de nuit pour permettre à nos aînés de mieux vieillir au plus près de leur famille.

Nous souhaitons aussi sécuriser l’offre de soins pour mailler le territoire gersois avec des professionnels de santé au plus près des patients.

Pour nous, il est important de mettre en place une grande réflexion autour des retenues collinaires pour sortir de l’idéologie et entrer dans le déterminisme et l’efficacité.

Dans leur programme, les candidats proposent encore :

«  L’accompagnement appuyé des installations de jeunes agriculteurs  et de nouvelles entreprises en conventionnant avec des collectivités territoriales. »

Et évidemment, cette équipe de passionnés du territoire et de ses traditions, compte bien défendre l’identité gasconne et armagnacaise autour du tissu associatif dense, des traditions, des acteurs sportifs et culturels.

Vincent Gouanelle a conclu en rappelant  qu’avant tout, il y aura deux équipes face à face avec projets contre projets :

« Il est évident que nous respecterons les candidats  opposés à nous. »

Pour Quitterie Spoerry et Éric Artigole cet engagement est une opportunité de plus pour s’engager davantage sur ce canton et auprès des habitants.

« Nous avons rejoint  Isabelle et Vincent  parce que ce sont des travailleurs, qui agissent dans la discrétion et l’efficacité. Nous nous retrouvons dans leurs implications. »

L’ensemble du programme sera développé tout au long de la campagne ainsi que sur le site Internet : www.legersautrement.fr

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles