Menu

Les Cavaliers ont fait plus de dégâts que les Saints de glace

P1030115 (Copier).JPG

Ils sont cependant moins connus

Les phénomènes météorologiques, désormais interprétés par une science qui se révèle d’ailleurs  pas toujours exacte, s’expliquaient autrefois par des repères religieux, des croyances, relevant souvent de constats et parfois de bon sens ! Théoriquement, nous ne risquons plus de gelées puisque les célèbres saints de glace sont passés.  «  Saint   Servais, Saint Mamert et Saint Pancrace de leur passage laissent souvent des traces », dit le dicton ! Mais pour les régions les plus au nord donc plus froides , ce n’est pas forcément gagné pour autant : il faut y ajouter  parfois Saint Boniface (14 mai), Sainte Sophie (15 mai), Saint Yves (19 mai), Saint Bernardin (20 mai) et Saint Urbain (25 mai).

 En fait dans les régions du sud , où la végétation est souvent en avance, ce sont plutôt les Cavaliers qui sont redoutés. Leur nom et leur nombre varie souvent d’un lieu à l’autre.  Donc cette année pourquoi pas les rendre responsables de ces gelées noires qui ont mis à mal nos futures récoltes de fruits ! Cela pourra être le cas pour Saint Anicet (16 avril), Saint Gaston (Gastounet, le 24 avril), Saint Vital (Vitalet, le 28 avril), Saint Eutrope (Troupet, le 30 avril)

Un peu plus tard, Saint Georges ( lo Georget le 23 avril ) Saint Marc ( lo Marquet le 25 avril), Sainte Croix ( la Crouzet le 3 mai) et surtout Saint Jean Porte Latine ( lo Joanet le 6 mai) auraient été plutôt  porteurs d’orages . Effectivement, nous avons déjà eu les premiers orages !!!

 Un dernier sursaut d’intempéries est encore marqué au calendrier de juin avec la Saint Médard (8 juin) et la Saint Barnabé (11 juin) car «Quand il pleut à la Saint-Médard, il pleut quarante jours plus tard. A moins que Barnabé, ne lui coupe l’herbe sous le pied» .

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles