Menu

Adoption de la loi Molac : « C’est une victoire historique ! »

téléchargement.png

Communiqué de Charline CLAVEAU, présidente de l’Office public de la langue occitane

 Les parlementaires viennent d'adopter définitivement la loi relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion : c'est historique, et une grande victoire pour tous ceux qui parlent et vivent une langue et une culture régionale, mais également pour l'ensemble des Français dont le patrimoine commun est ainsi mieux reconnu et protégé. 

Symboliquement, c'est le signe d'un basculement idéologique raisonnable – enfin - vis-à-vis de la diversité culturelle : ce n'est plus la peur de la division qui prend le dessus, mais l'opportunité de sa richesse et le respect des droits culturels de chacun.

Concrètement, je me réjouis que cette loi vienne sécuriser des initiatives que nous portons déjà, tel que le conventionnement avec les rectorats pour le développement de l'enseignement de l'occitan, ou encore le déploiement de signalétique bilingue.  

Elle instaure également deux avancées majeures : l'enseignement immersif dans le public n'est plus relégué à un statut d'expérimentation tel que mentionné aujourd'hui dans notre convention ministérielle ; cette modalité pédagogique est désormais pleinement reconnue par la loi. Enfin, l'instauration du versement des forfaits scolaires au bénéfice des écoles associatives immersives lorsque les élèves ne peuvent bénéficier d'un enseignement dans leurs communes de résidence est d'excellente augure pour consolider le réseau des calandretas

Que vivent nos langues !

Oc :

Los parlamentaris que vienen d'adoptar definitivament la lei relativa a la proteccion patrimoniau de las lengas regionaus e a la lor promocion : qu’ei istoric, e qu’ei ua grana victòria per tots los qui parlan e viven ua lenga e ua cultura regionau, mes tanben per l'ensemble deus Francés dont lo patrimòni comun ei atau mei plan reconegut e protegit.

Simbolicament, qu’ei lo signe d'un basculament ideologic rasonable, enfin, de cap a la diversitat culturau : n’ei pas mei la paur de la division qui pren lo dessús, mes l'oportunitat de la soa riquessa e lo respècte deus drets culturaus de cadun.

Concretament, que’m hè gai qu'aquera lei e vienga securizar iniciativas qui portam dejà, tau com lo convencionament dab los rectorats entau desvolopament de l'ensenhament de l'occitan, o enqüèra lo desplegament de la senhaletica bilingua. 

Aquera lei qu’instaura tanben duas avançadas màgers : l'ensenhament immersiu hens lo public n’ei pas mei relegat a un estatut d'experimentacion tau com mentavut uei hens la nosta convencion ministeriau, aquera modalitat pedagogica qu’ei d’ara enlà beròi reconeguda per la lei. Enfin, l'instauracion deu versament deus forfèits escolars au benefici de las escòlas associativas immersivas quan los escolans ne pòden pas beneficiar d'un ensenhament hens las lors comunas de residéncia qu’ei d'excellenta augura entà assolidar lo hialat de las calandretas.

Que viscan nostras lengas !

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles