L'église Sainte Marie retrouve son Coq-Girouette

IMG_20210318_133702.jpg

Tout beau tout neuf, il a fière allure

Renversé par la tempête de décembre 2019, le coq qui faisait office de girouette au sommet du clocher de l’église Sainte-Marie depuis des décennies vient d'être mis à l'abri.  Alors qu'il avait au cours de ces années subi plusieurs tempêtes tout aussi violentes voir plus, il n'avait sans doute pas apprécié les travaux de réhabilitation de son perchoir effectués en 2008 .malgré les honneurs et hommages qui lui avaient été rendu notamment par un tour de ville cérémonial.

Une retraite bien méritée en somme. Notre vieille girouette Mirandaise a désormais rejoint les objets ancestraux du patrimoine communal et aura peut-être droit à une place plus confortable au musée ou à l'intérieur de l'église.

 Un jeune coq tout fier perché à 43 mètres, lui a donc succédé. Tout en cuivre, celui-ci a été installé mercredi dernier . Un exercice de voltige réalisé par les cordistes professionnels. de l'entreprise « La Tournée du coq », de Fonsorbes.  Un  spectacle qu'ont apprécié les quelques badauds passant par là 

Joindre l'utile à l'agréable

Ce nouvel emblème pèse une trentaine de kilos  pour une envergure d'1,10 mètre sur 0,90 m, fabriqué par un girouettiste d’Oloron-Sainte-Marie sur une conception plus "mathématique"  Son poids est mieux réparti et il bénéficie d'un système de contrepoids qui le protège de la prise au vent.

Outre l'indication du sens des vents, comme son aîné notre galinacé fera office de paratonnerre. Souhaitons lui longue vie aussi longue du moins que son ancêtre.

A noter que la quasi totalité du coût, un peu plus de 15.000€, de cette opération a été pris en charge par les assurances de la ville  

Photos P.C.

IMG_20210318_132131.jpg
IMG_20210318_133722.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles