Menu

Festival des P’tits moussent à la Petite Pierre, première édition en juin !

Capture d’écran 2021-03-20 114841.jpg

Et on commence à le préparer mercredi 24 mars !

Au mois de décembre, nous avions échangé avec Claire Garnier, directrice de l’association culturelle de Jegun, autour du concept multi-facettes de La Petite Pierre.

Elle nous avait parlé d’un projet récent qui lui tenait particulièrement à coeur « Les P’tits moussent »

La Petite Pierre, la culture au milieu des champs - Le journal du Gers

Et voilà que les P’tits moussent, brisés dans leur élan l’an passé par la crise sanitaire, refont parler d’eux avec l’annonce de LEUR festival.

Pour en savoir plus, nous nous sommes tournés vers Katy Gauze, chargée des actions en direction du public et personne référente du projet Les P’tit moussent.

Journal du Gers : Pouvez-vous retracer pour nos lecteurs la genèse de ce projet ?

Katy Gauze : Tout a démarré il y a 4 ans.

J’avais la charge d’animer un espace jeunesse sur le Festival N’amasse pas mousse de Castera Verduzan pour prendre en compte les enfants qui venaient sur le festival avec leurs parents.

Assez vite, on a imaginé des enfants bénévoles, une idée qui a très vite fonctionné jusqu’à avoir 25 jeunes impliqués dans le festival.

Bar à mômes, machine à pop corn, ils étaient partout ! Et nous avons même dû refuser des enfants.

Nous avons tous éprouvé alors un sentiment de frustration d’avoir toute celle belle énergie concentrée sur seulement deux journées du festival.

L’an dernier, on a décidé d’inventer « un festival par les enfants pour les enfants ».

Nous avons eu en mars dernier une réunion pour échanger sur ce projet avec les enfants, les parents et...le confinement est arrivé !

Plus question d’organiser une journée festive mais nous n’avons pas baissé les bras pour autant.

Même s’il n’y avait eu qu’une première rencontre, nous avions gardé le lien avec les parents par le biais des réseaux sociaux.

A la sortie du 1er confinement, on a décidé de se retrouver sans l’objectif du festival, simplement pour partager des moments en famille autour d’ateliers, de jeux, de goûters, de rencontres d’ artistes en résidence à la Petite Pierre, de veillée aux étoiles...

Nous avons pu organiser une dizaine de belles rencontres plutôt les mercredis et deux rencontres plus importantes pendant les vacances de juillet-août où nous avons pu présenter des spectacles.

Journal du Gers : Quelle est la tranche d’âge des P’tit moussent ?

Katy Gauze : Les rencontres P’tits moussent ont concerné plutôt les 6/11 ans - même si c'était ouvert aux plus grands - avec les parents, c’était la condition. Il ne s’agit pas de journées de centre de loisirs mais de temps à partager en famille, la famille au sens large, les parents, les grands-parents, des fratries, des retraités...

Nous sommes d’ailleurs soutenus par la CAF et par le REAPP ( réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents).

Journal du Gers : Vous êtes donc repartis cette année sur l’idée du festival ?

Katy Gauze : Tout à fait ! On redémarre sur le projet initial mais avec un plus, l’expérience de ces rencontres !

Nous retrouvons les familles de l’an dernier mais nous espérons en accueillir d’autres.

Les rencontres ont lieu 1 mercredi sur deux à partir de 14h et jusqu’à 17h et ça démarre mercredi prochain 24 mars ! Avec une accélération en juin.

Le programme est déjà élaboré autour de la préparation du festival (voir ci-dessous) mais il se construit aussi avec les familles qui feront évoluer les rencontres en fonction de leurs idées et de leurs envies.

Journal du Gers : D’un point de vue pratique, comment s’inscrire ?

Katy Gauze : Pour s’inscrire, il faut me contacter ( voir en fin d’article)

L’inscription est gratuite mais il faut adhérer à l’association.

Le tarif est de 5 euros par personne.

Il n’est pas obligatoire de s’inscrire à toutes les rencontres.

On veut garder une certaine souplesse quant à la fréquence et aux horaires même si l’on souhaite fidéliser les enfants surtout sur la fin.

Journal du Gers : Qui sont les animateurs de ces rencontres ?

Katy Gauze : Je suis la personne référente et je suis chargée de l’accueil mais je ne serai pas seule. Il y aura bien sur les parents, au cœur des rencontres, et également des intervenants.

Ils varieront en fonction des envies de chacun et de l’actualité de la Petite Pierre.

Nous pourrons faire appel à des intervenants techniques (montage vidéo, photo, plasticiens, comédiens, danseurs) et profiterons aussi de la présence, pendant leurs résidences , des artistes du spectacle vivant : théâtre, danse,  musique...

Victor Barrère, de la compagnie Ouest of Center et volontaire en service civique l'année dernière à la Petite Pierre, interviendra sur plusieurs rencontres.

Journal du Gers : Et le festival en lui-même ?

Katy Gauze : Il aura lieu le 26 et/ou 27 juin sous réserve bien entendu des conditions sanitaires.

L’idée est d’avoir une proposition artistique puisque c’est tout de même notre coeur de métier. Nous avons déjà des pistes mais nous attendons des confirmations.

Ensuite, ce sont les enfants qui vont être force de propositions : fresque collective, atelier d’origami, bar à mômes, tout est possible !

Nous avons aussi des partenaires comme la Ludothèque d’Auch, l’Unicef, les Francas, que nous pourrons solliciter.

Ce sont les enfants qui vont construire leur festival accompagnés des parents et des encadrants.

Nous aimerions également inscrire au programme une restitution des chants appris au cours des ateliers « Chanter le monde », une nouvelle action que nous mettons en place cette année dans les écoles et au cours du stage « en famille » organisé à La Petite Pierre pendant les vacances d’Avril.

L’idée est de valoriser les cultures et les langues en présence dans le territoire.

Nous allons travailler aussi avec les écoles de musique.

Le festival concrétisera la rencontre de tous les participants scolaires ou extra-scolaires autour de chants communs.

Les intervenants, Babeth Gros et Abdelak Lakraa, seront les mêmes dans les différentes structures et ils travailleront un répertoire commun.

En bref :

Les P’tits moussent :

Pour qui ?

​Enfants de 7 à 16 ans, parents, grands-parents, qui veut !

Nombre de participants : entre 5 et 20 personnes (plus si rencontres spéciales)

Lieu: La Petite Pierre en pleine campagne entre Jegun et Castéra-Verduzan​​

Quoi ?

Organisation du premier festival Les P'tits moussent​

- Réalisation de la Communication | affiche, teaser vidéo, radio, communiqué et conférence de presse, réseaux sociaux, tractage affichage

- Décoration

- Accueil public et artistes

Et aussi :

- Rencontres artistes en résidence

- Goûter et pique-nique

PROGRAMME

(sous réserve de modifications) :
Il n'est pas obligatoire de s'engager sur toutes les rencontres, on fait ce qu'on veut !

 24 mars

Première rencontre : goûter, visite du lieu, présentation de l'équipe, et des "déjà P'tits moussent"

7 avril

Création de l’affiche du festival et teaser vidéo

21 avril

On continue sur la comm et le teaser. En bonus, on chante

5 mai

Jeux et goûter partagé

19 mai

On crée la ticketterie les badges  et on rencontre la Gingerr cie! 

22 mai

Grand journée spectacle à la Petite Pierre : enfants, parent, grand parents, vous pouvez participer à l'accueil du public, des artistes

2 juin

Conférence de presse et émission radio avec la radio associative de Castéra- Verduzan DFM930

9 juin

Préparation de la déco, de la signalétique,  des costumes et rencontre avec la Cie Année Zéro

16 juin

On tracte et on affiche!  Rencontre avec la Cie Ouest of center

23 juin

J-3: installation du festival

26 et/ou 27 juin

C'est le grand jour ! C'est ton festival !

Pour vous inscrire :

Katy Gauze

06 51 87 07 63 

katypetitepierre@free.fr

+ d'infos sur les P'tits moussent ICI

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles