Menu

Le vaccin doit être un bien public mondial

IMG_7689.jpg

Exigeons la levée des brevets !

La situation sanitaire et épidémique reste très préoccupante. Le nombre de décès, les taux d’incidence dans un grand nombre de régions, le nombre d’hospitalisations et d’admissions dans les services d’urgences restent très élevés, avec un coût humain considérable et une tension hospitalière qui épuise les équipes soignantes.

Le 11 mars est le jour anniversaire de la déclaration de pandémie par l'OMS, il y a un an. Au regard de l'aggravation de l'épidémie dans de nombreux territoires, la bataille pour faire du vaccin un bien public mondial est d'une brûlante actualité.

La veille, le 10 mars, nos gouvernements et la Commission européenne se prononceront sur une proposition visant à lever temporairement les monopoles pharmaceutiques sur les vaccins, les traitements et les technologies contre la COVID-19 devant l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Le parti communiste, par la voix de son secrétaire national, Fabien Roussel a lancé un appel public à la mobilisation, ce jeudi 11 mars, pour manifester dans toute la France devant les ARS pour demander à ce que l'on fasse de ce vaccin un bien commun et obtenir la levée des droits sur les brevets et qu'il puisse être produit en France"

À Auch, la fédération du Gers du PCF appelle à un rassemblement pluraliste et citoyen devant l’ARS.

Jeudi 11 mars, à partir de 11 h 30, pour soutenir la campagne citoyenne européenne "pas de profits sur la pandémie".

Eric Cadoré, secrétaire départemental du PCF 32

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles