Menu

La deuxième ville du Gers se contente d'un strapontin

141127141_428998938537860_3503398026926022784_n.jpg

Par Eric Bizard et l'équipe de Demain Ensemble

Un constat

Il a fallu que les habitants de notre canton se mobilisent pour obtenir un centre de vaccination à l’Isle-Jourdain.

Un débat qui n’aurait jamais dû exister dans la seconde ville du département. La mobilisation, notamment autour d’une pétition, a montré la volonté des habitants de se voir proposer un vrai service public de santé.

Comment peut-on imaginer que l’on contraigne des centaines de nos aînés, souvent sans moyen de transport, d’avoir à effectuer des dizaines de kilomètres pour se faire vacciner.

Ce n'est pas la fatalité : il n'y a pas d'ambition !

Notre ville, deuxième ville du Gers faut-il le rappeler encore une fois, et son canton doivent être au centre des dispositifs de santé au niveau du département, dans le premier cercle. Il ne peut en être autrement. On ne peut se contenter d'un strapontin.

Le centre secondaire et temporaire de vaccination obtenu ainsi que la proposition de navettes ne sont pas à la hauteur des enjeux.

Nous nous devons d’avoir une véritable ambition, d’agir pour que notre ville, notre canton soient un élément moteur dans le domaine de la santé.

Il n’y a jamais de fatalité. Dans la vie on est en général récompensé à la hauteur de ses efforts, de sa volonté à forcer le destin.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles