Radioscopie de la bastide

Valence radioscopie.JPG

La fin de l’année approche ; les vacances sont là.

Parmi les élèves qui débutent leurs vacances, figurent les étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse. Ils nous intéressent d’autant plus que, suite à leur visite, ils sont chargés d’une mission qui comptera dans l’avenir valencien : établir les conditions d’une liaison entre la bastide et l’abbaye de Flaran.

Pour leur permettre de rédiger un dossier qui, nous l’espérons, aboutira, ils devaient formuler des interrogations. Répartis en trinômes, malgré la période de confinement qui a nécessité la fermeture de leur établissement, ils n’en ont pas moins continué à travailler le sujet en vidéoconférence.

Une de leurs interrogations concernait l’agriculture, l’occupation des terres à travers leur culture ainsi que leur viabilisation. Message reçu et réponse traduite, en ce qui concerne les exploitations agricoles par une carte, sorte de radioscopie agricole du territoire valencien.

Responsable de cette partie, je dois souligner la collaboration des exploitants valenciens à un travail qui, je l’espère, permettra la constitution d’un dossier convaincant réalisé par ces collaborateurs actuels.

Merci à tous mes contacts qui ont, soit par mail, soit de vive voix, répondu à mes questions. La richesse de la carte produite traduit l’engouement suscité.

Et au-delà de la satisfaction d’avoir pu dresser un recensement révélateur du travail produit par nos exploitants, demeure le plaisir de parvenir à rassembler le plus grand nombre autour d’un projet municipal qui permettra, je l’espère, de parvenir enfin à la concrétisation d’un souhait longtemps espéré et qui n’a jamais autant trouvé les conditions idoines qu’il connaît maintenant.

Claude Laffargue

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles