Les nouveaux maires accueillis au conseil départemental

P1060520.jpg

Jeudi 16 juillet, a eu lieu dans la matinée, au parc du conseil départemental, à Auch, une cérémonie animée par Philippe Martin pour mettre à l’honneur tous les nouveaux maires gersois fraîchement élus. Cette cérémonie, à l’initiative du conseil départemental, avait pour but dans un premier temps, de féliciter tous ces élus de première ligne qui on,t par le fait de leur élection, accepté la tâche singulière et importante qu’est celle d’être maire, mais également de leur donner toutes les cartes en mains pour réussir leurs mandats.

Sur les 163 nouveaux maires élus dans le Gers, plus d’une centaine d’entre eux avaient répondu présents et ont ainsi pu se voir délivrer des conseils et des possibles solutions aux problèmes qu’ils seront susceptibles de rencontrer durant leurs mandats.

Ont été évoquées, lors de cette cérémonie, des questions sur différents sujets liés à la politique départementale qui vont de la solidarité à la voirie, en passant par le numérique ; des stands étaient installés pour fournir plus de renseignements et créer un réel dialogue entre élus :

La solidarité : René Ortega, président de l’association Gers solidaire, a eu l’occasion de parler à l’assemblée des enjeux liés à la solidarité et de l’importance de développer ce secteur dans l’avenir. Il a également rappelé que, dans le Gers, entre 9000 et 10000 personnes ont eu au moins une fois besoin d’aide alimentaire pour vivre et que 4000 personnes touchent le RSA dans le département.

La voirie : Natalie Regerie a expliqué aux jeunes maires à qui s’adresser pour pouvoir bénéficier de subventions pour procéder à des travaux d’aménagement et de rénovation des routes communales, afin d’assurer la sécurité et le confort des usagers.

L’ingénierie : Philippe Dupouy, maire de la commune de Touget et vice-président du conseil départemental depuis 2004, a présenté le service ingénierie, créé en 2017 par le conseil départemental, qui permet la mise à disposition de moyens et de compétences dans le but d’accompagner les élus dans la réalisation de leurs projets car comme l’a précisé Philippe Martin, « il faut des projets pour relancer l’économie ». Pour rappel, depuis sa création, le service ingénierie a traité plus de 500 dossiers dans le Gers.

Le médical : « 40 % des Gersois auront plus de 60 ans en 2030 alors que le nombre de médecins généralistes est en dessous de la moyenne du pays », tel est le triste constat qu’a tiré Charlette Boué, conseillère départementale. Malgré tout, cette dernière a présenté les atouts du département et des alternatives aux nouveaux élus pour attirer de jeunes médecins sur nos terres.

Le numérique : Enfin, le président de Gers numérique et ancien maire de Saramon, Jean-Pierre Salers a renseigné l’assemblée sur les progrès réalisés par le département en terme de numérique.« Le département du Gers dispose du premier réseau public de fibre optique de la région et fait office de modèle avec bientôt deux Gersois sur trois équipés de la fibre. » 

Cette matinée s’est conclue par une réception avec un buffet sucré/salé qui a permis aux élus de se restaurer, tout en respectant les règles de distanciation physique. 

Nathan Ferreras/ photos JP Espiau

P1060612.jpg
P1060617.jpg
P1060622.jpg
P1060628.jpg
P1060644.jpg
P1060647.jpg
P1060656.jpg
P1060674.jpg
P1060584.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles