Menu

Implantation du Centre européen de prévisions météorologiques à Toulouse ?

weather-station-1468551_960_720.jpg

Une première étape est franchie

La Région Occitanie, le Département de la Haute-Garonne et Toulouse Métropole soutiennent le projet d'implantation, à Toulouse, du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, aux côtés de Météo France, Mercator Océan International, l'Université Fédérale et de nombreuses entités associées. L'annonce du gouvernement retenant Toulouse comme site français pour décrocher cette implantation, aux dépens de Saclay (Ile-de-France), est une première étape importante qui vient d'être franchie.

« Toulouse, capitale européenne de l'aéronautique et du spatial, siège de Météo France et centre de recherche important en Europe, a tous les atouts pour rivaliser avec les autres villes européennes candidates. L'implantation du centre européen pour les prévisions météorologique en Occitanie, à Toulouse, est une véritable opportunité économique pour notre territoire. Elle va relancer notre dynamique et renforcer notre pôle déjà puissant. Avec nos partenaires, nous sommes prêts à défendre notre candidature. Notre stratégie est claire, donner tous les moyens à Toulouse d'être la meilleure candidate européenne. », a déclaré Carole Delga à l'annonce de la décision gouvernementale.

Carole Delga, « Une première étape est franchie, à nous de transformer l'essai »

Deux sites de 3 900 m² à Montaudran pour accueillir le Centre européen :

La Région Occitanie, le Département de la Haute-Garonne et Toulouse Métropole se sont unis dans ce projet. L'ensemble des investissements immobiliers sera pris en charge, ainsi que l'équipement et les loyers pour une durée de 25 ans. Soit un investissement public des trois institutions de 35 millions d'euros. Deux sites d'implantation sont proposés, avec un espace de 3 900 m², l'un dans le quartier Toulouse Aérospace proche de Météo France, le second à proximité de "La Cité", équipement régional dédié aux start-up.

250 emplois à terme à Toulouse :

L'implantation du Centre européen pour les prévisions météorologiques implique l'installation à Toulouse de 150 salariés et leurs familles, dès l'été 2021 et l'arrivée de 100 salariés supplémentaires dans un second temps. Si le nombre de créations directes devrait être assez faible, les emplois induits sont très importants. Le potentiel de développement et les synergies avec le pôle aéronautique et spatial seront eux aussi une réponse essentielle à la crise de l'aéronautique liée au COVID-19.

Le Centre européen des prévisions météorologiques à moyen terme

Créé en 1975 et actuellement implanté à Reading en Angleterre, le CEPMMT est à la fois un institut de recherche et un service opérationnel 24h/24 et 7j/7. Il produit et diffuse aux services météorologiques nationaux de ses États membres des prévisions numériques du temps. Son installation de supercalcul est l'une des plus importantes en son genre en Europe.

Contraint de quitter l'Angleterre en raison du Brexit, plusieurs villes européennes sont en lice pour l'accueillir : Toulouse, Madrid, Bologne, Potsdam ou encore Vienne. Outre ses atouts dans les secteurs de l'aéronautique, du spatial et de la recherche, Toulouse a, pour elle, ses atouts environnementaux et sa qualité de vie.

Illustration Pixabay.com

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles