Menu

Bernard Thore : comme promis des nouvelles du D'Artagnan Band

Thore soirée ariane - chevalier.jpg

Par mail, encore à New York, Bernard Thore nous transmet ses impressions de fête

Samedi après-midi, encore un match gagné par l'équipe de France 

La très célèbre Ariane Daguin avait convié de nombreux amis français chez Félix, l’incontournable restaurateur français de New York pour suivre le match de rugby Pays de Galles-France, à l’heure locale du « Brunch».

Une impression de Vic-Fezensac et de Condom à la fois se dégage de cet endroit unique et très «Frenchee » ici, à New York. Ariane Daguin, « Les Chevaliers du Fiel » quelques grands noms de la cuisine française, dont Christian Constant, sont déjà là aux couleurs de la France.

Brunch gaulois et musique aux accents 100 % Gascons feront l’attraction sur le trottoir new-yorkais où se pressent les badauds pour découvrir le phénomène supporters français.

L’ami Pierre Landet, originaire de Toulouse et responsable des cuisines du restaurant « Chez Félix» est au bonheur ….

Ambiance, saveurs, tout est là, tout est encore plus fort, parce que.... C’est à New York… Les 80 Minutes de ce match, encore gagné par la France, sont accompagnées par l’incontournable formation gersoise « D’Artagnan Band» qui, depuis son arrivée, fait « chanter La France»,  aux côtés d’Ariane Daguin, en portant les valeurs et la culture de la Gascogne et du Gers.

La soirée de gala du samedi 22 février : Ariane Daguin la voulait inoubliable ... elle l'aura été pour tous ceux qui y étaient présents 

Ariane Daguin : c’est le Gers, C’est le cœur de la Gascogne installé à New York depuis trente cinq ans sous le nom de d’Artagnan. Cet anniversaire 2020 restera unique et particulier. C’est toute la générosité, le meilleur du meilleur de sa société d’Artagnan, comme l’aurait souhaité très certainement son père André Daguin, grand faiseur de la gastronomie gersoise disparu récemment. Tous les amis de la d’Artagnanèsque Gersoise d’Auch de sa fille Alix, de sa maman Jo et bien sûr d’André sont là, à New York, pour cette semaine à la fois d’émotions et de festivités.

Le Métropolitan Pavillon est le lieu magique choisi par Ariane Daguin pour la grande soirée des 35 ans d’anniversaire de sa société d’Artagnan. Très tôt, arrivent plus de 1.500 convives, au dress code prévu pour la soirée : la Liberté…

Tout le monde n’est pas sur son 31, mais sur son 32… Le Gers est à New York. Chapeaux, costumes sur le thème « du Canard en Liberté » où « Duck Freedom » sont la réponse avec l’humour gascon et new-yorkais aux attaques de notre belle gastronomie. Le mousquetaire de Fourcès, Michel Cardoze, Les Chevaliers du fiel, Nicole Peyrafitte, ainsi que des grands noms de la cuisine française ont eux aussi fait le voyage pour les USA.

Les 1.500 convives se voit accueillis par « le Pousse Rapière » offert par Jérôme Lassus, le Club des Marques et la société Gerland. Pour de nombreux Américains, c’est aussi la découverte de ce fameux cocktail lors de cette magnifique soirée. Autour de chaque pôle gastronomique, une farandole d’agapes aux saveurs multiples font le ravissement de tous. Le Sud-Ouest, entre mets et vins, conforte une fois de plus sa place de leader mondial de la gastronomie française.

L’ambiance musicale sera de nouveau confiée au D’Artagnan Band, ainsi qu’à un orchestre de musiciens new-yorkais recrutés pour l’occasion dans les meilleurs des théâtres de Broadway par Dominique Derasse. Ce trompettiste français exceptionnel est installé à New York depuis plus de vingt ans, fait partie de l’élite des musiciens new-yorkais. Les retrouvailles avec les musiciens du D’Artagnan Band sont une fois de plus magiques, tant sur le plan humain que musical.

L’éclectisme musical du D’Artagnan Band permet à la formation gersoise d’exprimer tout son talent. En concertation avec les musiciens, Ariane Daguin avait souhaité, au-delà du répertoire « Sud-Ouest », les accents Bal musette du 14 juillet. Ce qui bien sûr a ravi le nombreux public américain présent lors de cette soirée de gala.

Fabienne Argiro, Bruno Bielsa, Jérôme Laborde, Benoît Auprêtre et Bernard Thore garderont de cette semaine aux USA un souvenir impérissable. Ce qui fera dire à Bernard Thore en remerciant son amie Ariane Daguin : « La musique, c’est ce langage universel qui parle à tous ».

Un paquito exporté à New York. 

Photos communiquées par Bernard Thore. Merci à lui !

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles