Menu

La nécessité d'aménagements sûrs pour les mobilités alternatives

Alliance Bus JFR.jpg

Des citoyens vont à la rencontre des Auscitains pour en discuter

Une action d'Alternatives Territoriales avec pour thème, la mobilité

Le collectif Alternatives Territoriales d'Alternatiba Auch organise le samedi 1er février une action sur le marché et la place de la Libération afin d’aller à la rencontre des Auscitains pour les informer sur les mobilités douces et la démarche Alternatives Territoriales. Cette action s'inscrit dans le cadre de leur plaidoyer pour la justice écologique et sociale.auprès des candidats aux élections municipales.

Des revendications concrètes, issues du Kit’Actions, sont portées afin de réduire la place de la voiture et de développer les mobilités alternatives pour tous, invitant les candidats à intégrer ces mesures dans leur programme.

  • Penser le plan de circulation de la ville en faveur d’une mobilité douce et active (marche et vélo) et prévoir les aménagements pour circuler à pied ou en vélo de façon sûre et confortable : ceux qui existent actuellement sont insuffisants ! Par exemple, améliorer et augmenter les zones piétonnes, les pistes cyclables et les stationnements pour vélos particulièrement aux abords des écoles et des commerces, entreprendre la réfection et l'élargissement des trottoirs pour une accessibilité optimum (personnes à mobilité réduite, poussette, valises…)

  • Développer un réseau de transports collectifs concurrentiel de la voiture, suffisant en termes de fréquence, de ponctualité, de niveau de desserte et d'amplitude horaire

Après la journée de mobilisation qui s'est tenue 16 décembre sur la thématique de l’agriculture et de l’alimentation dans plusieurs villes en France, c’est une nouvelle mobilisation qui est proposée sur la problématique des transports.. Ces journées, organisées par le Réseau Action Climat et Alternatiba dans le cadre de la campagne Alternatives Territoriales, visent à rehausser le niveau d’ambition des programmes des candidats afin de réduire l’impact des territoires sur le dérèglement climatique et de développer leur résilience. La mobilisation sur les transports s'est déjà déroulée dans huit villes en France depuis le 21 janvier, et c'est au tour d'Auch de s'emparer de la thématique.

La mobilisation aura lieu le samedi 1er février de 10 h à 12 h sur la zone de rencontre à 20 km/h, place de la Libération.

Le secteur des transports représente la première source d’émissions de gaz à effet de serre au niveau national en raison de sa forte dépendance aux énergies fossiles (en 2019, 31 % des émissions de gaz à effet de serre viennent des transports). De plus, le secteur des transports est l’une des sources majeures d’émissions de polluants atmosphériques. Néfastes pour la santé, les particules fines sont responsables de 48 000 décès prématurés en France, chaque année.

Les communes et intercommunalités ont les compétences nécessaires en terme d’aménagement des voies, de développement des transports en communs et des pistes cyclables, de gestion du stationnement etc. pour mettre en œuvre une mobilité douce et non-polluante pour tous. “Les communes peuvent et doivent agir, mais beaucoup reste à faire.” souligne Caroline, porte-parole d'Alternatives Territoriales Auch.

“La transition dans le secteur des transports passe par plusieurs mesures : soutenir la ligne ferroviaire Auch-Toulouse et réhabiliter la ligne Auch-Agen, avoir une politique de transports en commun plus ambitieuse et promouvoir la mobilité douce par des aménagements dédiés. ” explique Emmanuelle, membre d'Alternatives Territoriales Auch. Ces mesures, inspirées du Pacte pour la Transition, font partie de notre Kit'Actions pour Auch.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles