Menu

Jacques Moizan accompagné par une foule d'amis à sa dernière demeure

2R6A2937.jpg

Toute la gauche condomoise et bien au delà, est venue rendre un dernier hommage à leur camarade Jacques Moizan ancien Maire de Condom. Un commémoration sobre et émouvante en sa mémoire s’est déroulée, ce jeudi 31 janvier, à la cathédrale de Condom et célébrée par  l’Abbé Amadio

Un moment plein de bon souvenirs et d’émotions, lors de la lecture du texte de sa petit fille Manon *, s’en est suivi un hommage de la présidente Danièle Mraz du Comité de Jumelage de Grunberg qui a souligné le rôle fondateur de Jacques Moizan dans ce jumelage. Gisèle Biemouret  députée a souligné l’humanisme de cet homme et  ses profondes convictions pour un socialisme solidaire fraternel et tolérant.

Une histoire liée profondément à Condom et au Gers

* Jacques, Papi, Monsieur le Professeur, Lieutenant Moizan, Monsieur le Maire, autant de noms que de périodes dans une vie, celle de notre grand-père. Ce sont 89 ans de souvenirs que nous allons partager avec vous aujourd’hui.

Papi est d’abord un Condomois, fier de sa ville et amoureux des territoires gersois, qu’il avait à cœur de faire découvrir à ses petits-enfants bien sûr, mais également aux amateurs de bonnes et belles choses, qu’ils viennent d’Outre-Rhin ou qu’ils affectionnent seulement l’art contemporain.

L’histoire de notre grand-père, c’est celle d’un enfant du pays, qui construit son parcours sur l’éducation et qui a consacré sa vie à transmettre. Fils d’épicier de l’emblématique « Abeille Condomoise », il fait ses études au lycée de Condom puis à la faculté de Toulouse. Laissant de côté ses rêves d’aventures en tant que routier, il devient instituteur et donne ses premiers cours dans les écoles primaires du condomois. Après la guerre d’Algérie, il enseignera pendant huit ans les mathématiques au collège d’Eauze pour être ensuite nommé Directeur Adjoint au collège de Condom.

Comme toute une génération, Papi a été marqué par la guerre d’Algérie durant laquelle il a été Lieutenant. Le 18 juillet 1956, il est pris dans une embuscade à Tarafaoui et sera blessé gravement au bras et à la mâchoire par une balle. Rapatrié à Paris, il passera une année à l’hôpital et subira de multiples interventions. Pour ses actions, il recevra la Légion d’Honneur.

La vie de notre grand-père est une vie d’engagement :

  • Engagement associatif, commençant par moniteur de colonies de vacances à Capbreton pour les enfants de L’Amicale Laïque de Condom (dont il prendra la Direction quelques années plus tard), puis en 2008, membre actif avec ses amis, des « Chemins d’art en Armagnac »
  • Engagement politique, en tant que Conseiller Municipal de sa ville pendant plus de 20 ans, sous l’égide d’Abel Abeillé.

Durant ces années, il va être à l’origine du jumelage de Condom avec la ville allemande de Grunberg. Sa vision pro-européenne et son ouverture d’esprit lui permettront de rester à la présidence du Comité de Jumelage pendant 15 ans.

En 1989, il prend la tête sous la bannière du parti socialiste, dont il est un fidèle militant depuis 1961, de la liste des municipales. Il sera élu maire en 1989 de sa très chère ville natale et se dévouera avec toute son énergie sur de nombreux dossiers et bon nombre de ses projets ont abouti aujourd’hui.

Comble du sort, il défendra ardemment le maintien de l’hôpital et du service du SMUR qui l’ont accueilli dans ses derniers instants.

Enfin, Papi a toujours accordé beaucoup d’importance à sa vie de famille. Marié en 1958 avec Ginette, notre grand-mère, qui a pris part à chacune des étapes de sa vie, et avec qui il a eu deux enfants, Sylvie l’aînée en 1961 et Gilles en 1966 ; il les conduira avec bonheur sur les routes d’Europe et leur transmettra le goût de la découverte et du voyage. Grand-père au rire communicatif, de 5 petits-enfants, pour qui il n’hésitera pas à résoudre quelques devoirs de mathématiques en toute discrétion et avec qui il partagera de nombreux moments de joie qui resteront dans nos mémoires.

Homme de conviction, fidèle à ses idéaux il soutiendra sans faille l’Amicale laïque de Condom, le secours populaire de Condom et le comité de jumelage.

 Des années 30 à la révolution numérique, une vie s’est écoulée. Une vie riche, de rencontres, de convictions, d’engagement, de dévouement et d’idéaux mais tellement passionnante.

Photos Marc Le Saux

2R6A2926.jpg
L'abbé Amadio a célébré la messe
2R6A2945bb.jpg
Lecture du texte de Manon, sa petite-fille
2R6A2946.jpg
Hommage de Gisèle Biémouret - Photos Marc Le Saux
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles