Menu

A Bouscassé et Montus Alain Brumont s'investit dans les grands vins du futur

SAM_1689.JPG

Retour aux fondamentaux avec l'arrivée de grands foudres dans les deux châteaux

En 1948 il y a soixante-dix ans cette année était créée l'appellation d'origine protégée "Madiran".

Les élevages d'alors traditionnellement longs, de l'ordre de cinq ans, dans ce que l'on nommait "la futaille" étaient ramenés à 36 mois, puis au fil des ans, de l'évolution technologique avec les possibilités qu'offraient les cuves inox, à 12 mois de barriques avant d'être commercialisés.

Certains terroirs d'exception sur lesquels le "Tannat" cépage emblématique du territoire, livre le meilleur de lui même méritaient mieux et c'est Alain Brumont, celui qui a fait le mieux connaître l'appellation depuis trois décennies qui s'est lancé dans une expérience novatrice, en revenant aux fondamentaux pour mieux encore valoriser le vin.

Fondamentaux qui consistent à doter les caves de ses deux châteaux Bouscassé et Montus de quatre foudres de 8000 et 6000 litres dans un premier temps,  le vieillissement y sera finalisé dans l'optique de bonifier, d'apporter une structure aux grands vins avant la mise en bouteille.

Mais pour créer les foudres de cette dimensions ovoïdes de surcroît il faut réunir plusieurs éléments indispensables, en premier lieu des mérrains de 10 centimètres d'épaisseur issus du chêne sessile, séchés longuement à l'air libre, et le façonnier à même de fabriquer ces foudres

. Le mérrandier Jacques Canadell de Trie sur Baïse a géré la partie bois, pour la mise en oeuvre ce sont deux fabriques Italiennes Gamba et Garbolleto rares à posséder ce savoir faire à ce niveau qui ont œuvré.

Jeudi dernier dans l'après midi, deux grands semi remorques apportaient la première livraison, moment d'émotion, de tension aussi pour toute l'équipe de réception quand on sait qu'un foudre de cette taille coûte 35000€.

La manœuvre délicate a été couronnée de succès, elle précède pour les dix ans à venir, la livraison de soixante seize autres foudres destinés à durer un siècle, quarante pour chaque château, projet d'envergure qui deviendra le premier chai de foudres du Sud Ouest au service des grands vins.

SAM_1684.JPG
L'arrière du foudre de 8000 litres se dévoile dans le camion
SAM_1681.JPG
Des merrains de chêne sessile de 10 cms d'épaisseur
SAM_1692.JPG
Manœuvre réussie il est à terre sans dégâts
SAM_1693.JPG
A l'avant l'ouverture d'accès du foudre, les prochaines seront "à l'ancienne " en bois
SAM_1694.JPG
La marque du fabriquant Italien
SAM_1695.JPG
Le vérificateur de niveau Photos Marcel Lavedan du 06 septembre 2018 Droits réservés
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles