Menu

Songe d’une nuit d’été

20180805_213008.jpg

La première nocturne du Château-Neuf des Peuples a eu lieu dimanche

La soirée nocturne organisée au Château-Neuf des Peuples le dimanche 5 août a été un ravissement total. Éclairage à la bougie le long d’un sentier odorant, vieux fauteuils et tables accueillantes pour un rafraîchissement bienvenu… tout était prévu pour un songe d’une nuit d’été.

Après la fournaise de l’après-midi, les températures devenues raisonnables, l’association Voix en Développement sous la direction de Malika Bellaribi-Le Moal, a ravi le cœur du public avec des extraits d’opéra (Bizet, Rossini...) et de son nouveau spectacle* La presque Grande Duchesse d'environ Gérolstein d’après l’oeuvre d'Offenbach.

La particularité de cette formation est de regrouper, autour de chanteurs et musiciens professionnels,  des personnes issues de milieux défavorisés en situation de précarité -liée à la maladie, le chômage, l’isolement…- et de leur redonner confiance grâce à l’apprentissage de l’art lyrique.

Il se dégage de ce chœur une force, une volonté - et un humour !- remarquables qui forcent l’admiration, auxquels les spectateurs ne peuvent qu’adhérer avec enthousiasme et respect. Messieurs dames, chapeau !

La deuxième belle surprise de la soirée a été la projection de courts-métrages, réalisés à partir des prises de vues du drone de Laurent Lainé. Quatre saisons, quatre visages différents de la richesse patrimoniale du Gers. Villages, bâtisses, châteaux et églises à l’architecture parfois surprenante, nichés dans un camaïeu de verts au printemps, rayonnants à la saison des tournesols, rougeoyants au soleil d’automne ou recroquevillés  sous la froidure hivernale.

Il était fascinant de découvrir, sous cet  angle céleste, la disposition inattendue de bourgs pourtant familiers, de petits joyaux dissimulés dans un écrin végétal insoupçonnables depuis la route… Les noms affichés brièvement servaient de repère spatial : ici la Lomagne et sa pierre blanche, là l’Armagnac et ses vignes dans un alignement parfait, tandis que l’improvisation, façon Neil Young,  à la guitare électrique de Léo Ferreira, accompagnait le voyage.

Au-delà de la beauté à couper le souffle de ces paysages vallonnés, on retiendra par-dessus tout le travail remarquable, et superbement mis en valeur, des agriculteurs qui entretiennent cette terre et nous nourrissent.

Au banquet de la planète, l’homme doit pouvoir être libre, se cultiver  et manger à sa faim.

Comme le soulignait Camille Lecoeur, dans ce cadre aristocratique, la désignation Château-Neuf des Peuples retrouvait toute sa dimension.

Les fonds récoltés lors de cette soirée permettront de soutenir le projet associatif, qui a débuté hier un nouveau chantier maçonnerie à l’ancienne.

Il est encore possible de faire un don sur le lien https://dartagnans.fr/fr/projects/mettons-le-chateau-de-belmont-hors-d-eau/campaign

Renseignements sur la page Facebook @cndp32

Photo de Une : Voix en Développement.

* A voir le 9 août à l’esplanade de Gondrin, 21h (gratuit). https://www.voixendeveloppement.com/festival

Plus de photos de Laurent Lainé sur la page Facebook Le Gers à tire d'aile : @survoldugers

 

BASSOUES.jpg
Bassoues
monbrun2.jpg
Monbrun
23416161_10214199823460126_136222425_n (2).jpg
Bazian
montreal 2.jpg
Montréal-du-Gers
lavardens 2.jpg
Lavardens
marciac.jpg
Marciac
stmont1.jpg
ou Saint-Mont ont fait voyager le public - Photos Laurent Lainé
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles