Menu

Sainte Dode : Rénovation des peintures murales de l'église.

2017-01-31 12.51.37 [1024x768].jpg

Des fresques datées du XIVeme siècle

Lorsque des travaux débutent dans une église, il arrive parfois des surprises qui dévoilent le riche passé de l’immeuble.

C’est ce qui vient de se produire à Sainte Dode. L’intérieur de l’église retient l’attention de la municipalité. Dans une première tranche de travaux, le sanctuaire a retrouvé sa dimension originelle. En effet au début du XXeme siècle, le prêtre desservant la paroisse avait fait murer le sanctuaire trouvant l’église trop grande et donc il officiait trop loin de ses paroissiens.

Des sondages effectués par la DRAC, Direction régionale des affaires culturelles, ont permis de déceler sous de multiples couches de badigeon, des peintures murales du XIVeme siècle qui doivent être réhabilitées.  D’une rare beauté et en excellent état de conservation, une de ces peintures représente la décapitation de Sainte Dode.

La conservation du patrimoine demande bien des efforts de recherches historiques mais aussi des capitaux pour maintenir l’édifice en état.

Plusieurs chercheurs se sont penchés sur l’histoire de Sainte Dode, entre autres Gérard Tujague, Jean Fauries et Paul Bénétrix, historiens locaux.

Cet édifice construit par les comtes d’Astarac vers le début du XIeme siècle a déjà fait l’objet de travaux de sécurisation. Il a fallu renforcer les fondations en introduisant en particulier des micro-pieux à 15 ou 18 mètres de profondeur. Puis renforcer la voute du l’entrée sous le clocher et maintenir le clocher qui porte deux cloches de belle taille.

Le conseil municipal élu en 2014 a pour maire Hervé Tujague, également conseiller départemental adjoint. La municipalité s’est attachée à sécuriser la traversée du bourg en ayant pour objectif la limitation de vitesse des véhicules. Ce projet a induit une modification du monument aux Morts. Il a fallu lui faire faire un demi tour pour que l’assistance se trouve sur la place et non plus sur la route…

L’église nécessite des travaux de restauration trop conséquents pour le budget de la commune complété de quelques subventions. La fondation du Patrimoine s’associe à cette démarche pour compléter le financement.

Il est aussi possible d’apporter sa contribution en effectuant un don auprès de la Fondation de France par courrier ou Internet, don qui permet une économie d’impôt.

Délégation régionale Midi Pyrénées de la Fondation de France, 11 Rue des Récollets, Le Belvédère 6B, 31078 Toulouse Cedex. www.fondation-patrimoine.org

Les associations locales s’associent également à la démarche de collecte de fonds. Ainsi deux concerts auront lieu dans la nef de l’église au mois de juin prochain.

 

La légende de Sainte Dode.

Dode et son frère Mondin pratiquaient la foi chrétienne en cachette de leurs maitres gallo-romains. Ils furent persécutés et décapités Après sa décollation, Dode prit sa tête ensanglantée et alla la laver à la fontaine du Capulet puis la porta au lieu d’Oriaval où elle fut ensevelie. Les habitants construisirent un oratoire à proximité puis une église vit jour sur l’emplacement actuel. L’église contient des tableaux et un buste de Sainte Dode et Saint Mondin fêtés le 26 septembre.

Ste Dode 04052018 (29) [1024x768].JPG
Peinture à restaurer.
Ste Dode 04052018 (27) [1024x768].JPG
La décapitation de Sainte Dode à restaurer
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles