Petite parenthèse

thumbnail_cherry-1044166_960_720.jpg

Cerise sur le gâteau

Des femmes et des enfants bloqués par une nuit glaciale dans leur véhicule immobilisé, des travailleurs parcourant des dizaines de kilomètres dans la neige pour regagner leur domicile, des trains qui tombent en panne avec des voyageurs abandonnés, mais aussi des malades entassés dans les couloirs des hôpitaux, des surveillants pénitentiaires qui craquent, des cartes judiciaires et scolaires redécoupées qui désorganisent le fonctionnement des tribunaux, des écoles…et curieusement, un gouvernement qui propose un plan de départ volontaire pour 120 000 fonctionnaires. Projet que l’on pourrait qualifier de  « cerise sur le gâteau ».

Cette sympathique métaphore pâtissière, qui signifie « le petit plus », mais plus ironiquement la goutte d’eau qui fait déborder le vase, nous vient d’outre- Atlantique, et n’est autre que la traduction littérale de « the cherry on the cake ». Quoi de plus appétissant qu’une petite touche colorée sur un dessert qui s’annonce déjà fort appréciable ?

Si la date d’apparition de cette expression n’est pas connue, on se demande bien ce qui a pu arriver à cette jolie cerise, censée parfaire un résultat final, pour devenir un comble.

« The icing on the cake » (le glaçage sur le gâteau), l’autre expression utilisée par les Anglo-Saxons, conviendrait peut-être mieux à ces naufragés de la route qui attendaient désespérément l’intervention de la DDE pour les tirer de ce cauchemar.

Oui, mais voilà, alors que le pays comptait 100 000 agents en 2000, ils ne sont plus que 58 000 actuellement. Et combien en moins dans les hôpitaux, les transports, les prisons, les tribunaux, les écoles ?...

Un « plan de départ volontaire » dans la fonction publique, ce serait un coup d’accélérateur supplémentaire vers un retour à l’époque où les rats envahissaient villes et villages manquant de salubrité.

Au fait, combien d’agents de propreté ont été sacrifiés ces dernières années, laissant tout loisir aux rongeurs de réintégrer les poubelles citadines pour ne laisser de « la cerise sur le gâteau » que la queue et le noyau ?

Photo Pixabay.com

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles