Menu

Conférence de Jacques Lapart sur les prêtres issus du séminaire d'Auch

tachoires.jpg

Avec l'association Tachoires en Astarac, jeudi 22 février

Pour l’association Tachoires en Astarac , la culture se vulgarise à plusieurs niveaux ; il y a certes les sorties chaque deux mois, sorties de proximité ou plus lointaines suivant l’époque mais toujours commentées par des guides confirmés et il y aussi les conférences. Ce mois-ci, plus exactement le jeudi 22 février, à 21h, elle aura lieu dans la salle des fêtes de Tachoires qui vient d’être entièrement rénovée et rouverte au public.

Pour cette soirée, Geneviève Bigueure, la présidente,  a fait appel à Jacques Lapart, une valeur sûre  qui a déjà séduit la même assistance à maintes occasions. Cet historien ,  chercheur inconditionnel,  ne livre chaque fois que des informations certifiées par des documents officiels, fruits de ses quêtes permanentes dans les Archives, qu’elles soient départementales  ou diocésaines et bien au-delà.

L’imposant bâtiment du grand séminaire a subi ses dernières années une rénovation totale qui s’est terminée il y a quelques mois  par le ravalement de sa façade. C’était suffisant pour déclencher la curiosité de cet érudit. Il vous retracera  l’histoire  de ce bâtiment majestueux , non seulement du point de vue architectural mais aussi de son occupation , débouchant ainsi sur le recrutement des prêtres au fil du temps.

La vie religieuse et ecclésiastique a été très intense en Gascogne et dans le Gers avec de fortes implications dans la vie de tous ( Auch était un des plus grands archevêchés de France et des plus recherchés.)

Ici aussi, les plus grands lettrés ont été le plus souvent des ecclésiastiques et c’est notamment à eux que l’on doit de nombreux écrits relatant la vie à leur époque, rédigés  maintes fois  en langue gasconne, la langue du peuple ( Sarrant et Dambielle étant les plus connus ).

On en retrouve aussi comme auteurs de recherches pointues sur leurs contemporains ou prédécesseurs dans différents domaines. Beaucoup ont été parmi les fondateurs de la Société Archéologique  et y ont laissé une documentation importante, la rendant accessible à tous.

Même si à première vue, le sujet semble sérieux , quand on connaît la verve du conférencier, son sens de l’anecdote  tombant toujours à pic dans les moments où on ne s’y attend pas tout en respectant la stricte réalité des faits, le public est assuré de passer une très bonne soirée à la fois culturelle et drôle.

Pour finir, l’association offrira à tous vin chaud et petits gâteaux. Soirée ouverte à tous. Entrée gratuite 

Odile Noulibos

Photo de Une Laurent Lainé

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles