Menu

CONDOM: Présentation des vœux au Centre Hospitalier.

voeux ch 5.jpg

Et un scanner pour l'an neuf.

C’est entourée de Gisèle BIEMOURET, députée et vice présidente du conseil départemental, et de Jean Charles JOBART, sous préfet de Condom, que Madame LAVERNY, directrice du centre hospitalier a présenté ses vœux au personnel hospitalier et aux personnalités invitées. Elle a commencé par une rétrospective de l’année 2016, avec l’événement marquant de l’ouverture du bâtiment  Le Cèdre en juin. Il abrite désormais l’EHPAD et c’est d’ailleurs dans la très belle salle de restauration qu’ a eu lieu cette réception. Après un démarrage difficile, l’EHPAD connaît aujourd’hui un taux d’occupation de 99%. Le service d’urgences quant à lui a compté 7800 passages soit une augmentation de 3.5% et a vu arriver un véhicule SMUR flambant neuf. En attendant le scanner dont on va reparler, une table de radiologie entièrement numérisée a été installée. Enfin, comme la loi l’y oblige, le Centre Hospitalier de Condom  a dû adhérer au Groupement Hospitalier de Territoire du GERS et donc partager un certain nombre de fonctions avec le Centre Hospitalier d’Auch.

                Après cette année 2016 riche en événement, pas de répit en 2017, avec en point d’orgue la visite de certification. Pour en avoir vécu deux à titre personnel dans « une autre vie », c’est une épreuve qui demande beaucoup de travail et d’investissement. En deux mots, cela consiste en une visite d’experts, issus du monde hospitalier, qui, pendant plusieurs jours, vont visiter les services, et consulter de nombreux documents mis à leur disposition. Au final, ils vont rédiger un rapport qui mettra en évidence les points forts de l’établissement mais aussi les points faibles à corriger dont certains peuvent faire l’objet d’une seconde visite. L’avis final, quand il a été agréé par la direction de l’hôpital est mis à la disposition du public sur Internet.

Par ailleurs, les travaux bien visibles de réhabilitation du mur donnant sur le boulevard Pasteur seront achevés avec une voie interne pour les camions de livraisons.

Le scanner a donc été choisi et sera opérationnel, du moins c’est espéré, début juin. Il s’agit d’un scanner de marque GENERAL ELECTRIC  et de son petit nom OPTIMA 540. C’est un scanner moderne, avec acquisition volumique ou encore hélicoïdale. Comme cela ne signifie pas grand chose pour la plupart d’entre vous, je vais essayer en quelques mots d’être plus clair.

Celles et ceux qui ont passé un scanner dans les années 80 se souviennent peut-être que le lit d’examen avançait dans le tunnel d’1 cm puis s’arrêtait pendant que les rayons X passaient puis 1 nouveau cm d’avance du lit et ainsi de suite  jusqu’à explorer la totalité du crâne par exemple. Depuis la fin des années 90 jusqu’à aujourd’hui, le lit avance sans discontinuer dans l’anneau et c’est tout le volume du crâne qui est exploré en un seul passage. Gain incontestable pour le patient ( à peine 10 secondes pour un scanner cérébral, guère beaucoup plus pour un thorax ou un abdomen) et gain également pour le radiologue grâce à la puissance des calculateurs informatiques. Les images apparaissent quasiment en simultané sur son écran de contrôle et de plus dans les 3 plans de l’espace. Il lui reste ( si j'ose dire) à regarder les images qui défilent, et avec l’aide du manipulateur en électro-radiologie, les trier, les archiver, les imprimer et les graver et bien entendu faire le compte rendu de l’examen. J’espère avoir été assez clair et sinon, pourquoi pas un complément d’explications pour l’inauguration ?

Pour revenir à la cérémonie des vœux, Gisèle BIEMOURET et Jean Charles JOBART, ont pris la suite d’Anne LAVERNY pour dire combien, à leurs yeux, il considérait le C.H.C comme un élément essentiel du système de santé du département et que tous leurs efforts en faveur d’une amélioration de la démographie médicale vont s’intensifier par le biais des maisons de santé et autres mesures adaptées.

Après avoir remis un cadeau aux nouveaux retraité(es), il était alors temps de partager le verre de l’amitié. Le Centre Hospitalier de CONDOM construit, rénove, investit. C’est donc un établissement qui vit et c’est très rassurant pour toute la population de La Ténarèze et des environs.

voeux ch 1.jpg
de gauche à droite: Gisèle BIEMOURET, Anne LAVERNY, Jean Charles JOBART.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles