Menu

Eauze : Henri Guaino : invité d’honneur

Samedi 15 octobre 2016, Eauze était devenue la capitale de l’union de la droite et du centre dans le Gers. En effet, l’association UNIS POUR LE GERS, créée à partir du groupe d’opposition au Conseil Départemental, qui  organisait sa première journée de travail intitulée « Les Conviviales ».

À cette occasion, les élus départementaux et l’association présidée par Xavier Ballenghien avaient invité Henri Guaino, ancien conseiller spécial de l’Élysée, pour exprimer sa vision de l’avenir de la ruralité.

Devant près de 250 personnes, élus et sympathisants, l’ancienne plume de Nicolas Sarkozy, a pu dénoncer les dérives du système actuel accusant les dirigeants politiques actuels et passés de vider les campagne au profit des grandes villes, de réduire à néant les services publics en milieu rural et de se soumettre entièrement aux dures règles de la mondialisation et du tout Europe.

Henri Guaino a martelé le message gaulliste, dont il se présente en chantre : celui de la résistance et du courage afin de savoir renoncer aux soumissions en tout genre, comme le Général de Gaulle en son temps, avant de conclure par une citation de Malraux : « l’esclave dit toujours oui ».

Auparavant, le Maire d’Eauze et conseiller départemental avait accueilli M. Guaino et les participants au congrès par un discours combatif sur une ruralité délaissée et piétinée. Xavier Ballenghien quant à lui devait poser le diagnostic des difficultés rencontrées par le monde rural à l’appui de chiffres clés.

A la fin de la conférence, après un débat avec la salle, Henri Guaino s’est vu offrir une bouteille d’Armagnac.

La journée s’est enfin terminée autour d’une bonne table en toute convivialité, le mot d’ordre de cette journée.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles