Menu

Energies nouvelles une première mondiale en France

centrale profonde royale.jpg

Mardi 7 juin, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat, a inauguré la centrale de géothermie profonde de Rittershoffen (Bas-Rhin), une première mondiale. A cette occasion, elle a lancé deux appels d’offre pour encourager les industriels à recourir aux énergies renouvelables, et a annoncé l’accélération de la mise en place du fonds GEODEEP de partage du risque de forage. 

Une première mondiale pour l’alimentation en chaleur d’un process industriel

Grâce à l’extraction de chaleur du fluide géothermal qui circule dans un réseau situé à plus de 2 500 mètres de profondeur via une canalisation enterrée, la centrale de géothermie profonde de Rittershoffen constitue une première mondial. L’investissement, soutenu par le Fonds Chaleur et l’ADEME, permettra la substitution de 16 000 tonnes équivalent pétrole par an et une réduction des émissions de CO2 de 39 000 tonnes par an.

Sécuriser les projets de géothermie et encourager le développement des énergies renouvelables

Pour accompagner les acteurs et sécuriser les projets de géothermie, qui mobilisent des investissements conséquents, Ségolène Royal a annoncé l’accélération de la mise en place du fonds GEODEEP de partage du risque de forage. Par ailleurs, afin d’encourager les industriels à recourir aux énergies renouvelables, Ségolène Royal a annoncé le lancement de deux appels d’offres pour engager la conversionprogressive des cogénérations industrielles au gaz naturel, vers la biomasse et le biogaz. Les lauréats seront accompagnés à partir de 2017 et le Gouvernement y consacrera 60 millions d’euros.

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles