"Mara des bois", une oeuvre à dévorer tout l'été

P1250665.JPG

Ce n’est pas en l’église abbatiale de Flaran que les visiteurs pourront découvrir l’œuvre mystère, comme cela se faisait depuis une quinzaine d’années, mais dans les jardins de l’abbaye. Car c’est pour la première fois que « Mara des bois » de Jacques Vieille avec le concours du Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC) de  Midi Pyrénées Languedoc Roussillon se retrouve exposée au grand air. Cela lui sied très bien car étant située entre le jardin des simples (plantes aromatiques et médicinales pour la pharmacopée des moines) et les bâtiments monastiques.

C’est en présence de Jacques Vieille, artiste contemporain passionné d'architecture, que fut inaugurée l’œuvre laquelle fut présentée par Michel Hue, directeur de l’abbaye, lequel avait à ses côtés le Conseiller Régional, Ronny Guardia-Mazzolini, la Conseillère Départementale, Charlette Boué, le maire de Valence sur Baïse, Marie-Thérèse Broca-Lannaud, Valentin Rodriguez, Directeur des collections et de la production les Abattoirs Toulouse, et une bonne centaine d’invités et de visiteurs.

« Suspendues à une grue de chantier,  des gaines en polyéthylène cannelées, régulièrement percées d’alvéoles où sont logés des pots de fraisiers, se répandent en une vaste corolle sur le sol. Un feston noir de tuyaux d’arrosage par goute à goute borde l’ensemble du dispositif et procure aux plants, l’eau indispensable à leur croissance. Plus qu’une installation, il s’agit ici d’une composition savante, associant le naturel et l’artificiel, un bouquet flamboyant où un réseau d’artères géantes  paraît  irriguer de son rougeoyant flux nourricier le délicat parterre de fraisiers.

Jacques Vieille nous amène à une paradoxale contemplation, celle d’une nature saisie dans les rets des nouvelles technologies agricoles, captive et soumise aux dispositifs sophistiqués de la culture hors sol. Ses intentions ne sont cependant ni revendicatrices ni moralisatrices. Il nous propose, une vision "à rebours" de la nature, par une utilisation plaisante des artifices de la modernité ».

Reste maintenant au jardinier en chef de l’abbaye de Flaran, Jérôme Séailles, à surveiller de son œil averti cette œuvre qui sera exposée jusqu’au 19 novembre.

Les horaires : De septembre à fin juin de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 heures à 18 heures ; en juillet-août  de 9 h 30 à 19 heures.

P1250661.JPG
Jacques Vieille explique son oeuvre.
P1250663.JPG
Des visiteurs très attentifs à la présentation de "Mara des bois".
P1250667.JPG
L'oeuvre.
P1250668.JPG
Il n'est pas interdit d'aller cueillir quelques fraises.
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles