Menu

Un référendum sur l’avenir de Allées et de Salvandy

banquet-01-Bis (2).jpg

La section condomoise du PS critique sur les projets de la commune et de la CCT

Le réaménagement des Allées de Gaulle par la commune de Condom et du Centre Salvandy par la Communauté des Communes de la Ténarèze qui alimente régulièrement les débats dans les deux assemblées est remis en lumière par la section condomoise du Parti Socialiste dans son dernier bulletin d’informations « La Rose au poing » distribué dans les boîtes aux lettres de la commune et de celles du territoire de la Ténarèze.
Si un consensus existe sur la nécessité de rénovation des deux espaces, la méthodologie et la finalité diffèrent nettement soit que l’on soit dans la majorité ou dans l’opposition dans les deux instances décisionnaires. « Transformer Condom autrement » passe pour le PS par plus de clarté et en particulier sur les coûts des deux projets : « le flou sur le coût prouve le manque de sérieux de son promoteur » et le PS de s’interroger sur la pertinence de baisser les impôts de la commune de Condom et de les augmenter sur le territoire de la CCT. Autre interrogation : combien d’années seront nécessaires pour financer ces projets ?

Privilégier la complémentarité entre la haute et la basse ville
Le port, la halte nautique ont été longtemps présenté comme un poumon de la cité qui pourrait apporter une bouffée d’oxygène au commerce local des deux rives. Pour les élus PS l’une des premières étapes, sous le mandat Gallardo, a été la rénovation de la rue Barlet qui doit être un axe qui draine les plaisanciers vers le cœur de ville. L’installation des services de la CCT dans l’immeuble boulevard Saint-Jacques serait, pour l'opposition,un plus pour le développement du quartier de la Bouquerie.

Un office du tourisme place Saint-Pierre qui accueille, renseigne et guide les milliers de touristes et 4 bonnes raisons de défendre cette implantation. Le maintenir au plus près permettrait de « Relancer l’attractivité du centre-ville et de son cœur historique », c’est aussi « l’assurance de soutiens financiers d’autres collectivités » et à l’appui de ses propositions le PS local donne des « exemples régionaux réussis : Cahors, Moissac, Marciac  et l’ouverture de l’OT Grand site d’Auch au pied de l’esplanade de la cathédrale ». D'où la nécessité de rechercher des « solutions alternatives qui existent » et d’évoquer le projet « à proximité des cloîtres pertinent, moins coûteux qu’une installation à Salvandy »

Des précédents marquants
Des remarques qui incitent le PS local à se tourner vers la possibilité qu’offre la loi de 2003 au citoyen de se prononcer sur des investissements qui impacteront la vie et le paysage urbain, des Condomois et des habitants de la Ténarèze, à travers un « référendum local ». Évoquant les grands projets passés avec « Le centre Aqualudique, l’aménagement de la place Saint-Pierre » ou « la nouvelle mairie à l’ancienne école Jean Jaurès opération jugée par les juges de la Cour des Comptes fins 2011 : mal maîtrisée et sous-estimée financièrement » et d'inviter tous les élus à prendre leur responsabilités  lors des prochaines délibérations des instances communales et communautaires.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles