Menu

Les écologistes toulousains verts de rage

emmanuelle-cosse-.jpg

Emmanuelle Cosse en est la cause

Les écologistes toulousains verts de rage contre la nouvelle ministre Emmanuelle Cosse

 Les responsables toulousains d'EELV, échaudés par Sivens, fulminent contre l’entrée au gouvernement d’Emmanuelle Cosse et lui reprochent sa « soif de pouvoir »…

Ils l’appellent encore par son petit nom mais pour le reste, ils ne sont pas tendres, loin de là. Clémentine Renaud et Frédéric Marin, les porte-parole d’EELV dans la Ville rose, viennent de publier un communiqué incendiaire sur le choix d’Emmanuelle Cosse, leur ex-secrétaire nationale, d’accepter le portefeuille du Logement dans le nouveau gouvernement.

Piqûre de rappel sur Sivens

Intitulé « Emma abandonne l’écologie », le texte explique que cette « malheureuse décision est le fruit de l’opportunisme et d’une soif de pouvoir incompatible avec la transition écologique indispensable pour notre pays ».

Communiqué des verts toulousains

Sans aucune communication ni concertation interne, en entrant au gouvernement, Emma Cosse abandonne l’écologie au profit d’une politique incompatible avec des orientations écologistes, de justice sociale, solidaire et à même de construire une société apaisée.

Cette malheureuse décision est le fruit de l’opportunisme et d’une soif de pouvoir incompatible avec la transition écologique indispensable pour notre pays. Elle brouille l’image de l’écologie dans notre pays et nourrit le dégoût de la politique par nos concitoyennes et nos concitoyens.

Comment oser faire ce choix pour un gouvernement qui autorise le déversement de boues rouges toxiques en Méditerranée, qui s’entête dans le projet inutile et destructeur de Notre Dame des Landes ou de Sivens et qui est responsable, dans notre région, de la mort de Rémi Fraisse ?

Emma Cosse déclare actuellement dans les médias qu’elle comprend notre déception.  Comprenons surtout que ne représentant plus notre mouvement et ne portant plus les valeurs défendues par EELV, elle n’est pas en capacité de parler en notre nom.

Les porte paroles d’EELV Toulouse

Plus modéré EELV Midi pyrénées s'en remet au communiqué national et prend acte du remaniement intervenu ce jour et de l’entrée d’Emmanuelle Cosse au ministère du logement.

EELV désapprouve cette participation et regrette cette décision personnelle alors que la politique gouvernementale est malheureusement incompatible avec des orientations écologistes, de justice sociale, solidaires, et à même de construire une société apaisée.

Julien Bayou, Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux

L'Intérim mis en place

En conséquence du départ d’Emmanuelle Cosse, et en vertu des statuts, David Cormand, jusqu’ici secrétaire national adjoint est désigné secrétaire national par interim dans le cadre d’une direction collégiale.

Les discussions promettent d'être vives chez les verts dans les semaines à venir

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles