Les Raso de Portillo récompensés

Capture d’écran 2021-04-25 212550.jpg

 Dimanche dernier se déroulait, à Aire-sur-l’Adour, l’assemblée générale de la section sud-ouest de l’Association des critiques taurins de France (ACTF).

Le prix Monosabio, récompensant le meilleur lot de novillos, a été attribué aux Raso de Portillo, combattus à Vic-Fezensac le 10 juillet dernier.

Pour la deuxième année, le prix du meilleur torero revient à Daniel Luque, meilleur lot de toros La Quinta de Dax, meilleur novillero Yon Lamothe.

Nous vous avions présenté la ganaderia Raso de Portillo en juillet dernier :

La ganaderia : C’est une ganaderia mythique qui serait la plus vieille d’Espagne. Elle se situe aux alentours de Valladolid.

On raconte que c’est un toro de Raso de Portillo qui fut arrêté de la voix par Pedro Regalado avant de s’agenouiller devant lui. Pedro était un moine franciscain qui devint par la suite le patron des toreros.

Fin XIXème, le fer ne quittera plus la famille Gamazo.

La race est un mélange d’une branche de Santa Coloma via Dionisio Rodriguez, Buendia et d’un vieil encaste navarrais.

L’élevage est longtemps resté dans l’anonymat jusqu’à ce que l’aficion française le mette en lumière, à Parentis d’abord en novillada (2007) puis Orthez en corrida (2013) jusqu’à devenir un classique de la temporada française.

C'était  leur troisième participation à Vic.

Photos : Etienne Barbazan

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles