Un musée du jouet gersois ?

Aubiet modelisme sept 2021.JPG

Un seul obstacle : encore aucun endroit pour l'installer

 

Au départ étaient les trains en miniature

Aubiet Modélisme, au départ, c'était uniquement cela : des circuits, encore des circuits et toujours des circuits. Il faut dire que son président, Joël Rigaud, modéliste ferroviaire, est un passionné qu'on peut difficilement débranché. Mais il n'est pas le seul et avec les autres bénévoles de l'association, ils ont, à force d'obstination et de persévérance, remonté pas un, mais deux circuits.

L'ancienne école du village - "mais elle ne me paraissait pas si petite, nous a dit, une dame qui n'y était pas revenue depuis son enfance" - est réservée à l'espace ferroviaire où chacun peut tout au long de l'année, les samedis après-midi, venir voir les bénévoles travailler sur ces réseaux pour, sans cesse, les améliorer. Il est toutefois préférable de prendre contact auparavant en appelant le 06.07.34.35.85.

Ces circuits ont trouvé leur place dans ce local où chacun occupe l'intégralité de la surface de la pièce où il a été monté. 

Dans la première salle, une fois arrivé au bout de la visite, le circuit étant collé au mur, le curieux devra rebrousser chemin, les trains, eux, circulent sans problème en boucle.

Ils ont été nombreux, ce week-end pendant les Journées du Patrimoine, à faire le détour par la petite commune de Lussan pour reprendre le chemin de l'école, certains passionnés de modélisme, d'autres pour le seul plaisir de retrouver leurs âmes d'enfants.

À l'arrivée, ce serait bien de se transformer en un vrai Musée gersois du Jouet

Les visiteurs ont été gâtés car Aubiet Modélisme a depuis plusieurs années évolué. C'est devenu un vrai musée du jouet.

Pendant deux jours, la mairie ayant mis à disposition de l'association la salle des fêtes communale, les parents et les enfants ont pu ainsi découvrir tout ce que les bénévoles ont sorti des divers endroits où il tentent de les conserver après les avoir remis en état. Parce que le rêve de tous les membres de cette association est de pouvoir les réunir dans un seul et même endroit. Joël, le président, prend son bâton de pélerin pour tenter de convaincre de la viabilité de son projet. Jusqu'à ce jour, rien de très concret pour l'instant. C'est pourquoi un appel est lancé pour trouver un local suffisamment grand pour développer le projet de l'association.

Ces jouets ou ces jeux arrivent dans les mains des bénévoles dans les états les plus divers : impeccables ou à rénover comme celui-ci dessous, ces trapézistes qui n'arrivent plus à tourner comme ils le souhaiteraient. 

Une pièce extrêmement rare, à ne pas mettre entre toutes les mains car très fragile : l'association a ainsi en sa possession trois boîtes de jeux Anker. Les pierres Anker sont le système de jeu de construction le plus vieux au monde. Ils sont réalisés en sable siliceux, ardoise, huile de lin et pigments naturels, fabriqués en Allemagne au XIXe siècle. Accompagnés de cahiers sur lesquels on retrouve des modèles de construction, ces boîtes sont de véritables trésors pour les petits et les grands architectes.

D'autres jeux de construction moins anciens, mais de fabrication française !

Joël Rigaud, un président qui peut aussi parler d'autres choses que de trains. Son plaisir : faire partager sa passion à son auditoire.

Des jeux de société de toutes sortes, tels ce Dr Magici, sorti dans les années 1950, un jeu de questions-réponses avec un système magnétique. Ce magicien est très fort, à lui seul, il répond à toutes les questions, du genre : le ver luisant est-il un ver ? Pas de réponse dans l'assistance, ni les parents, ni les enfants. La question semble si simple. Bien sûr, ce n'est pas un ver puisqu'il s'agit d'un coléoptère, c'est évidemment la machine qui a trouvé la réponse.

Avec ce petit appareil qui semble si étrange à cette jeune personne, que de souvenirs remontent à la mémoire de certains ! Un petit effort, il s'agit bien sûr du stéréoscope de votre enfance. Il permettait de visionner des vues en couleur et en relief.

Que serait un musée sans sa collection de petits soldats !

... ou de poupées ?

Aubiet Modélisme a constitué cette collection très éclectique grâce à des dons évidemment, mais aussi en observant son environnement. C'est ainsi que Marie-Anne Rivals vous présente celle que, début septembre, elle a sauvé d'une fin sordide. Récupérée in extremis au pied d'une poubelle dans un village voisin, cette coquette au doux regard - pourtant en parfaite santé et bien nourrie car elle pèse son poids - va pouvoir couler désormais des jours tranquilles avec les autres équidés de l'association.

Ce dimanche 19 septembre au soir, tous ceux qui étaient exposés pendant ces deux jours, sont repartis chacun de leur côté, dans leurs familles d'accueil respectives, en espérant très rapidement pouvoir tous être réunis et hébergés dans un seul et même endroit : un musée qui leur serait réservé !

En attendant Aubiet Modélisme donne rendez-vous à tous pour sa deuxième grande manifestation de l'année, ce samedi 25, à partir de 10 h, et dimanche 26 septembre, à partir de 9 h, à la salle des fêtes d'Aubiet pour un combat entre Lego et Playmobil.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles