La ministre de l'inclusion en visite à Terra Alter ,

visite ministre marciac guilhaumon.jpg

Brigitte Klinkert : ce nom ne parle pas forcément à la plupart des marciacais. Il s’agit de la ministre déléguée à l’insertion. Les automobilistes qui auront croisé tous ces motards sur les routes de notre canton comprendront alors ce qui se mijotait aujourd’hui à Marciac.

La ministre est venue visiter les installations de Terra Alter Gascogne, car derrière le projet porté par la coopérative, il y a, à la clé la création de nombreux emplois. Sur le terrain, les différents acteurs économiques, qui depuis 2020, dans le cadre du plan France Relance, soutiennent des entreprises sociales inclusives (SIAE et EA), étaient là pour l’accueuillir. La Sous-préfète Emeline Barrière, nouvelle dans ses fonctions à Mirande, avait également effectué le déplacement jusqu’à Marciac, tout comme le préfet du Gers Xavier Brunetière et le député jean René Cazeneuve qui accompagnaient la ministre dans son périple gersois.

Dès son arrivée peu après 15h30 devant les locaux actuels de Terra Alter, Jean Louis Guilhaumon fit les présentations auprès de l’équipe de la légumerie. Elodie Bonnemaison la gérante, proposa à la ministre de s’équiper d’une charlotte, d’une blouse jetable, et de surbottes adaptés pour commencer la visite des locaux. Le reste des élus invités en fit de même et s’équipa de manière adéquate.

Elodie Bonnemaison et ses partenaires expliquèrent donc à Brigitte Klinkert les rouages du fonctionnement de cette entreprise marciacaise. Entre palettes de légumes et ouvriers en plein travail, tous purent constater que le projet est amener à se développer. De plus en plus de producteurs locaux se tournent vers l’agriculture Bio, et les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés à la nécessité impérieuse de changer la société de consommation actuelle. Le Bio a de l’avenir, et à Marciac Terra Alter Gascogne va dans ce sens.  L’entreprise qui est née en Mars 2017,  compte aujourd’hui 17 salariés et fait office de pilote au sein de l’association nationale Terra Alter.

Les futurs locaux qui seront bientôt livrés par la Communauté de Communes Bastides et Vallons du Gers permettront à l’équipe de Terra Alter de créer de nouveaux emplois, puisque l’objectif est de commercialiser encore plus de fruits et légumes l’an prochain. Pour se faire une idée du développement actuel de cette entreprise, il faut savoir qu‘en 2020, fort de ses trois ans d’expérience, Terra Alter Gascogne a collecté  550 Tonnes de fruits et légumes. L’an prochain, ce sera plus de 1000 tonnes.  Alors avec 1200m² de locaux modernes, adaptés à cette activité, l’enthousiasme est palpable dans l’atmosphère de cette visite officielle.

 

Nicolas Hamon

1631804459596 (002).jpg
1631804459596 (002).jpg
1631804379824 (002).jpg
1631804379824 (002).jpg
1631804336742 (002).jpg
1631804336742 (002).jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles