La Chouette qui lit : un an déjà

la chouette qui lit 1 bb.jpg

Une pépite de plus pour la ville

La Chouette qui lit a 1 an.

Livres et lecteurs ont leur librairie à Marciac.

C’était le samedi 12 septembre 2020, à 10 h.

Venus de Grenoble, ils débarquèrent à Marciac fin juin 2020, avec en tête le projet d’ouvrir une librairie dans notre petit village. Après 18 mois de réflexions et un travail intense pour se reconvertir, Gaelle Paty et Richard Tostain étaient sur le point de donner corps à leur rêve de créer leur librairie indépendante, né de leur rencontre il y a 20 ans. Marciac, bastide gersoise assoiffée de culture, semblait être appropriée pour ce défi. C’est à deux pas de la galerie de Rémi Trotereau, au 2 rue Saint Pierre qu’ils ont ouvert un petit coin de paradis pour les amants de la lecture.

« Si hortum in biblioteca habes, deerit nihil » (Si tu as une bibliothèque qui donne sur un jardin, que peux-tu souhaiter d’autre ? ) - Cicéron.

Au coeur de la toscane gersoise, Marciac abrite de nombreux recoins offrant cette sensation de  sérénité. Du lac aux jardins partagés, de la Chapelle Notre Dame au Cloître des Augustins, quiconque découvre ce village ne sera guère surpris de trouver dans une rue de Marciac la vitrine exposant des livres de « La Chouette qui lit ». Entre les galeries d’art, l’Astrada, le cinéma et des restaurants où flotte toujours un air de musique, il ne manquait plus que ce couple de libraires pour compléter la scène culturelle locale.

Polars, livres de cuisines, bandes dessinées, « La Chouette qui lit » est une magnifique librairie où il n’y a que l’embarras du choix pour assouvir la soif de lecture de tout un chacun. Pour cette rentrée littéraires, Gaelle et Richard ont quelques coups de coeur. « Les ombres filantes », « La bonne chance », « Le ciel par dessus le toit », « Les dynamiteurs » : voici quelques titres présentés en ce moment. Il y a toujours des trésors de lecture qu’ils n’auront que joie de vous conseiller. Du prix Renaudot « La panthère des neiges », de Sylvain Tesson, à « Bénie soit Sixtine » de Maylis Adhémar, tous les lecteurs ont rendez-vous à la librairie de Marciac.

Enfants et adolescents y ont même un coin lecture dédié, avec bandes dessinées, mangas et jeux appropriés à leur âge. « L’école des petits marsus », « Bim bam boum c’est la rentrée », « Rufus va à l’école » : les plus jeunes ont leur sélection de livres pour aborder la nouvelle rentrée scolaire en douceur. Dans cette petite boutique à l’ambiance feutrée, du sol au plafond, l’espace est littéralement submergé de livres en tout genre, jusqu’au moindre recoin. Le chat de la famille y a quand même trouvé sa place près du poêle à bois.

Un an déjà! Et beaucoup d’évènements littéraires.

Toujours entre mille cartons, à préparer des évènements littéraires, Gaelle et Richard invitent régulièrement des auteurs à des séances de dédicace. D’ailleurs, le jeudi 30 septembre, ils accueilleront Yan Lespoux pour la présentation de son livre « Presqu’îles », dont ils recommandent vivement la lecture. Après une séance dédicace dans la matinée sur le marché de Plaisance, cet auteur sera à Marciac rue Saint Pierre à partir de 17h, sur la petite terrasse qui est une invitation à prendre son temps.

Parfois, on peut y écouter de la lecture à haute voix : du bonheur pour celui qui lit et pour celui qui écoute. Lorsqu’il met son chapeau, Richard offre alors aux marciacais un peu de poésie, lisant quelques vers ou quelques strophes devant la librairie ou sur la place de l’hôtel de ville les jours de marché.

Avec ses propriétaires toujours souriants, cette librairie a tout naturellement trouvé sa place parmi les commerçants et artisans locaux. Gaëlle et Richard font désormais partie du paysage culturel de la bastide du jazz. On n’imaginerait plus ce village sans « La Chouette qui lit ».

Depuis quelques jours, nombreux sont ainsi les clients de Gaelle et Richard qui sont venus leur souhaiter un joyeux anniversaire et leur témoigner leur gratitude. Car plus que des livres, entre les murs de cette boutique, c’est une jolie famille qui vient apporter son grain de sel dans la vie de ce territoire rural. Les marciacais sont aux côtés de cette nouvelle famille gersoise pour souffler la première d’une longue série de bougies de « La Chouette qui lit ».

Comme il est de raison dans le Gers, on trinquera donc avec eux quelques coupes de pousse-rapière.

La Chouette qui lit : 2 rue Saint Pierre à Marciac – 05 62 08 70 35

 

Nicolas Hamon

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles