Un cocktail réussi, l'association Kscène le reproposera l'année prochaine

Kscène 2R6A6688.jpg

Bilan de la saison estivale au château de Cassaigne

Le principe retenu par l'association Kscène semble bien prendre pour ce cocktail musical et estival. Le public répond présent et repart, à chaque fois, enchanté.

Du jazz, du rock, de la chanson française et du classique, tels étaient les ingrédients retenus pour les quatre concerts en plein air proposés cette année.

Puisque la formule séduit, elle sera reconduite. Jean-François Gaté le confirme au Journal du Gers : en 2022, il y aura bien une troisième édition de "Musique(s) au Verre".

Françoise Maurières, l'hôtesse des lieux, accueillera donc à nouveau les amateurs dans la cour de son château comme cette année.

Jean-François Gaté et Françoise Maurières, le 21 juillet, lors du concert de Contreband - Photo MLS

Les organisateurs privilégient des interprètes régionaux. L'association n'ayant pas les moyens d'une entreprise de spectacles, les artistes sont choisis, grâce au bouche à oreille, dans la région qui ne manque pas de talents musicaux. Cette année, deux groupes venaient de Toulouse, un troisième du Lot-et-Garonne. Si le Duo Solo Due arrivait d'Auvergne, seule exception à cette règle de proximité, la raison en était le lien de parenté de la violoniste avec une bénévole de l'association.

Après les éclatants succès des trois premiers concerts : Contreband, le 21 juillet, le Commando A3, le 6 août et le Trio Folk Roads, le 13 août, Kscene a mis tout en œuvre pour clôturer la saison de brillante façon, avec le vendredi 20 août, un dernier volet consacré à la musique classique, dernier ingrédient de cette programmation diversifiée. 

Un public mélomane est venu écouter le "Duo Solo Due" : la violoniste Anaïs Mecenero et l'altiste Damien Calatayud. Ils on fait vibrer leurs cordes pour célébrer musique classique et tango. Un dialogue bien accordé entre ces deux musiciens, ceux-ci, sans doute parce qu'ils sont également professeurs, ont d'ailleurs parfaitement expliqué ce voyage musical qu'ils proposaient, passant du 16e au 20e siècle, glissant du monde du classique vers celui du tango.

Cet été 2021, en dépit des contingences et des impératifs sanitaires, l’association Kscene, aidée par sa vingtaine de bénevoles, a pu présenter des concerts qui ont attiré entre cent et cent trente personnes pour les trois premiers, le dernier ayant attiré un nombre un peu inférieur de participants mais peut-être y a-t-il eu un déficit de communication sur cette ultime soirée ?

En attendant l'année prochaine et la 3e édition de "Musique(s) au Verre", les amateurs auront l'occasion de revenir une autre fois, à Cassaigne, en 2021. En effet, le dimanche 12 décembre, Kscène devrait proposer un nouveau concert dans la même veine que celui qui s'était déroulé dans les appartements du château, le dimanche 15 décembre 2019, avec le Quatuor Ganne. 

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles