Henri Escousse, Durannais de toujours, n'est plus

-7549937980135747661.jpg

 

Avec lui, une des dernières figures natives de Duran disparaît .
En effet, né à Duran en 1946, il n'a jamais quitté l'Estarguès, sa maison natale ,  toute sa vie il n'aura de cesse de l'améliorer et d'en cultiver les terres attenantes.


Très jovial , il aimait la vie, sa famille, la bonne chère, les amis et ...sa commune dont il était élève d'une école à classe unique à l'époque.
Ses études à Auch terminées il a intégré la ferme familiale et rencontré un peu plus tard, Madeleine .
son épouse aimante, et ,de plus, fin  cordon bleu (les membres du conseil municipal se sont maintes fois régalés des choux à la crème de Madeleine !).
De leur union sont nés Vivianne et Christophe.

Précurseur dans la conception de l'agriculture, privilégiant depuis longue date l'agriculture biologique, considérée fantaisiste en son temps mais ô combien prisée maintenant, c'était un visionnaire qui  usait de pratiques  novatrices dans ce domaine.

 Pendant 31 ans au conseil municipal, il a été un précieux conseiller pour Gilbert Ulian, maire et ami d'enfance, avec le bon sens qui caractérise les gens de la terre,  avec sagacité, humilité, compétence …

La vie n'a pas été tendre avec lui ces 19 dernières années, puisque victime d'un AVC il a du renoncer a toutes activités professionnelles et s'est retiré de la vie sociale.
Madeleine son épouse et ses enfants Vivianne, Christophe, omniprésents, l'ont secondé avec e patience et un amour constants  ; il appréciait énormément les fêtes de famille auxquelles se joignait la nuée de petits enfants qu'il adorait .

Adieu Henri , ton rire, tes plaisanteries, tes idées avant-gardistes, nous ne vous oublierons pas

 

-7549937980135747661.jpg
-7549937980135747661.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles