Antonio Ferrera seul face à six toros d'Adolfo Martin à Mont de Marsan

Capture d’écran 2021-07-24 004905.jpg

Après Vic-Fezensac, c’est au tour de Mont de Marsan de présenter ce week-end sa féria dans les arènes du Plumaçon.

Enrique Ponce devait ouvrir les festivités en chef de lidia devant des toros de Jandilla vendredi 23 juillet mais ayant décidé de se retirer, il a été remplacé par Miguel Angel Perera.

Samedi matin, à 11 h, 6 toros de Alcurrucén seront affrontés par Diego Urdiales, Paco Ureña et Emilio de Justo

Le point culminant de la feria est l’encerrona de Antonio Ferrera devant 6 toros de Adolfo Martin samedi 24 juillet à 18 h.

Ce torero à ses débuts n’était pas apprécié : on lui reprochait son toreo « électrique ».

Au fil des corridas, il va finir par séduire les aficionados par son engagement face à des élevages exigeants.

Il va remporter alors des succès historiques, la San Isidro en 2013, Séville en 2014, Madrid à la féria d’automne 2019 lors d’un encerrona et récemment, un encerrona à Badajoz.

C’est un torero atypique, certainement un des rares toros actuels à pouvoir maintenir l’intérêt du public seul face à six toros de Adolfo Martin, des toros complets durant toute la lidia qui font partie des toros les plus admirés des aficionados.

Un grand moment pour les arènes du Plumaçon.

Dimanche 25 juillet à 18 h, les arènes accueilleront pour la première fois des toros de Pedraza de Yeltes

Le cartel est composé des habitués des corridas dures, tel Domingo Lopez Chaves qui a coupé à Vic une oreille d’un Hoyo de la Gitana, Alberto Lamelas et surtout Noé Gomez del Pilar, qui a coupé à Vic deux oreilles à un toro d’Escolar Gil.

Le matin à 11 h, est programmée une novillada sans picador avec des ganaderias du Sud-Ouest.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles