Menu

Faut-il s'inquiéter pour le devenir du site gersois des œufs Matines ?

Matiness.JPG

Lors de la présentation de ses résultats annuels mardi 13 avril 2021, Avril, la quatrième entreprise agroalimentaire française, a annoncé cette décision : se recentrer sur ses activités végétales et céder l’ensemble de ses usines dans le domaine de la transformation animale, au sein de laquelle se trouvent les activités œufs et transformation de viande.

Un recentrage stratégique, le Groupe connu notamment pour ses marques végétales, comme les huiles Lesieur, Isio 4, Puget, entend devenir "le leader des solutions végétales au service de la transition alimentaire" surfant sur la tendance Vegan, du moment qui n'en finit pas de bouleverser l'industrie agroalimentaire.

Matines, leader de l’œuf dans notre pays, regroupe 277 éleveurs en France. Or, pour le grand Sud-Ouest, sa seule usine de conditionnement est située à Brugnens, près de Fleurance.

Ce site de conditionnement emploie une vingtaine de personnes. Le Groupe Avril cherche donc un repreneur pour Brugnens comme pour les cinq autres sites de production d’œufs en France.

Le Groupe Avril n’est pas dans l’urgence au niveau de ces cessions et dit vouloir accompagner les sociétés concernées et, pour cela, identifier des partenaires qui permettront de garantir un cadre de développement et de croissance à chacune d'elles.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles