Menu

Hommage à Thierry Auricane

Thierry AURICANE .jpg

Thierry est né le 26 Février 1959 dans sa maison familiale à Saint-Clar. Après avoir été scolarisé à l’école communale du village, il rejoignait le collège puis le lycée Maréchal Lannes à Lectoure. Il a eu une enfance heureuse à Saint-Clar, entouré par sa famille. Ce fut aussi l’époque des 400 coups avec sa bande de copains autour de Coyote, Canard, Nestor, et tant d’autres. L’époque où la jeunesse avait confiance en son avenir et profitait de la vie, parfois avec excès mais toujours dans le respect, et les occasions de faire la fête étaient déjà très nombreuses à Saint-Clar. Au sein de ce groupe d’amis, devenu Zorbec, si il se fit rapidement une réputation de bringueur, il brilla également par son charisme, son sens de l’humour et sa bonne humeur communicative.

Baccalauréat D en poche, il s’engagea dans l’armée, où il ne resta finalement qu’une semaine, puis il décrocha le 2 septembre 1981 un poste à la Mutualité Sociale Agricole où il effectua toute ta carrière. A la même époque, il rencontra Corinne qu’il épousa le 1er septembre 1990 et qui lui donna un fils, François, né le 23 Février 1995. Au sein de la MSA, il commença son parcours professionnel au service vieillesse. Il évolua durant toute sa carrière grâce à son implication dans le travail en passant d’abord par le service informatique après avoir suivi une formation, puis il réussit brillamment le concours pour devenir contrôleur. Son ascension professionnelle et son sérieux lui valurent la reconnaissance de sa direction et c’est tout naturellement qu’il devint formateur à Lyon sur les sujets liés à la répression des fraudes, la législation du travail et la RGPD.

Alors que l’heure de la retraite approchait, loin de vouloir se reposer sur ses lauriers, il se lança un nouveau défi en devenant responsable du service de la maitrise des risques sur la région Occitanie. Tout au long de sa vie, il s’est engagé dans le milieu associatif local. Au rugby comme joueur puis arbitre, d’abord au Sporting Club Saint-Clarais et ensuite au club de Montestruc. Il revint en fin de carrière sportive au Sporting Club Saint-Clarais, Football cette fois, pour donner un coup de main au club en tant que bénévole et joueur de l’équipe réserve. Une partie de ses amis d’enfance se reconstitua autour de lui dans cette aventure footballistique qui relança un club alors en difficultés. La bonne humeur et l’état d’esprit de la bande de copains fit mouche, et comme à la belle époque les initiatives fusèrent de toute part avec la création d’une équipe de vétérans et la mise en place du tournoi inter quartier dont il fut à l’initiative.

Thierry a également été très présent auprès de sa famille et de sa femme Corinne. Il fut toujours aux côtés de son fils François dans ses activités sportives d’abord dans les écoles de football et de tennis, puis de rugby. Avec l’arrivée de François en équipe senior du Rugby Cœur de Lomagne, il revint à ses premières amours, au rugby saint-clarais. De papa toujours bienveillant, il devint vite bénévole, éducateur, dirigeant, manager puis co-président, mettant à profit ses compétences techniques et ses valeurs humaines avec sa bonne humeur, son franc parlé, et son exigence envers lui-même et ses proches.

Aujourd’hui, Saint-Clar pleure un des siens, un enfant du village. Nous pleurons tous Thierry, parti bien trop tôt mais il restera à jamais dans nos cœurs et il laissera une marque indélébile dans le milieu associatif lomagnol. Nous garderons de lui le souvenir d’un ami avec une répartie et un sens de l’humour toujours à propos, à la bonne humeur communicative et au franc parlé bien marqué, perfectionniste, curieux et toujours prêt à relever de nouveaux challenges.

Nous avons une pensée particulière pour Francette sa maman, Corinne son épouse, François son fils et sa compagne Mathilde, ainsi que pour toute sa famille, qu’ils soient assurés de tout notre soutien et de toute notre amitié en ces moments difficiles.

Adishatz Zorbec.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles