Menu

Lutter contre la prolifération des chats en ville

cat-175733_960_720.jpg

Un thème de campagne électorale qui se concrétise

La population de chats à Lectoure peut éveiller une certaine tendresse, mais aussi nourrir une certaine crainte. Si les chats sont nos amis, nous devons travailler à être de meilleurs amis. Depuis plusieurs années, les Lectourois font remonter, à la mairie, la présence de chats errants, sans propriétaires, qui envahissent leur environnement au quotidien. Cette situation est évidemment à déplorer. Car une telle prolifération provient essentiellement d'une absence de stérilisation des félins.

Ce sujet soulève des enjeux d’hygiène. La situation sanitaire actuelle empêche d’être indifférents à ce type de problématiques. Les hygiénistes du 19e ont su sauver les villes d’épidémie en amenant une ingénierie urbaine. Nous leur devrons des choses essentielles comme les réseaux d’eau de nos villes. Aujourd’hui, nous devons continuer ce travail. Le manque de vigilance porte parfois à dégrader la vie des habitants, engendre des problèmes de voisinage et vient affaiblir une cohésion sociale plus que jamais précieuse en ces temps distanciés.

La municipalité lectouroise, comme promis lors de la campagne électorale, a pris en main ce problème. Une campagne de stérilisation des chats errants commence le premier février et continuera toute l’année 2021. Elle concerne tous les chats non identifiés. Tout propriétaire, selon la loi du 1er janvier 2012, est tenu d’identifier son animal domestique.

Les propriétaires qui n’ont pas identifiés leurs chats, sont invités, avant le 1er février, à placer à leur cou un collier, solution peu onéreuse, ou plus simplement à les garder près d'eux pendant la campagne de stérilisation.

La première action de cette campagne de lutte contre la surpopulation des chats errants par la stérilisation se tiendra du 1er février au 15 février. D’autres actions auront lieu au cours de l’année, annoncées par voie officielle. Une logistique est déjà au point. Les ASVP (agent de surveillance de la voie publique) sont en relation avec les habitants pour trouver des emplacements, afin de placer les cages de capture pour recueillir les animaux. Une fois en cage, les chats errants seront apportés à la stérilisation chez le vétérinaire.

Une fois ainsi opérés, les animaux seront relâchés dans leur environnement d’origine.

Cette première action de la campagne répond à des impératifs d’hygiène et de sécurité. La première action portera sur cinq quartiers prioritaires. La cité Bertelone sera la première avec environ vingt-cinq chats errants recensés, s’ensuivront le Boulevard Banel, la rue Victor Hugo, la rue Alsace Lorraine avec une dizaine de chats et enfin le lotissement du Couloumé.

Pour aider à organiser les prochaines interventions, tout témoin de ce genre de nuisance domestique peut contacter la mairie de Lectoure qui pourra ainsi localiser de nouveaux endroits éventuels à surveiller.

Contact : 05 62 68 70 22 ou mail : contact@mairie-lectoure.fr

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles