Menu

Nouvelle vague de chaleur dès jeudi.

fait chaud.JPG

Préparez vos ventilos, vos parasols et des glaçons

Les fortes chaleurs enregistrées en fin de semaine dernière ne seraient qu'un avant-goût de ce que prédisent nos météorologues pour les jours à venir. Après un répit de trois jours, un épisode caniculaire, un vrai, s'enclencherait, dès jeudi et pour une durée indéterminée, selon la Chaîne Météo. Une situation très préoccupante se profile selon plusieurs analystes.

Les trois jours de canicule de la semaine dernière n'étaient rien en comparaison avec ce qui est attendu dans les prochains jours. "Intense" et "durable", deux mots qui qualifient un phénomène dangereux de par ses conséquences sanitaires. L'ensemble des régions pourraient être concernées par des températures supérieures à 32°C et jusqu'à 39°C, voire 40°C sur le Sud-Ouest. 

Ce mois de juillet 2020 aura été le plus sec jamais observé sur la France depuis 1959. Il a été marqué par des précipitations très déficitaires avec la récurrence de conditions anticycloniques et des orages qui sont restés pour la plupart très localisés. La sécheresse continue donc de s'aggraver avec pas moins de 68 départements concernés par des restrictions d'eau.

Tendance établie par Météo France pour les jours suivants

Pour la semaine du lundi 10 août au dimanche 16 août : les températures devraient être très chaudes, en particulier en début de semaine. Ensuite, elles pourraient baisser régulièrement. Néanmoins, en fin de semaine, elles devraient globalement rester bien supérieures aux normales de saison. Le temps devrait être globalement plutôt sec, même si des orages restent possibles localement.

Les  températures pour la période du lundi 17 août au dimanche 30 août devraient rester globalement supérieures aux normales de saison.

Météo France prévoit plusieurs niveaux de vigilance canicule : le niveau 1 (vert) correspond à une "veille saisonnière", le niveau 2 (jaune) à un "avertissement chaleur" et c'est le niveau 3 (orange) qui correspond à "l'alerte canicule". Enfin, le niveau 4 (rouge), le plus élevé, détermine "la mobilisation maximale". 

Pour rappel, la canicule d'août 2003 avait débouché sur une crise politique. En France, 15 000 morts avaient été enregistrés entre le 1er au 15 août selon les données officielles 

En 2019, les fortes chaleurs étaient arrivées plus tôt que prévu, et la France avait connu une canicule sans précédent fin juin. De nombreuses stations automatiques de Météo-France exploité en temps réel avaient mesuré des valeurs exceptionnelles. 45,9 °C ont ainsi été relevés, le 28 juin, à Gallargues-le-Montueux dans le Gard.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles