Menu

Gers : Les profs devant l'inspection d'académie.

P1030761.jpg

L’AGéduc32 et les BlackProfs32 ont décidé de répondre à l’appel à la mobilisation pour le 24 juin 2020, lancé par les organisations syndicales FNEC FP-FO, Sud Éducation et CGT Educ’Action.

Cet après-midi une délégation des professeurs était devant l’inspection académique pour protester contre « l’amateurisme[sic] » du gouvernement et du ministère l’éducation nationale face à la crise du Covid-19.

Ceux que disent les profs:

Depuis le début de la crise du coronavirus, le ministre Blanquer enchaîne les communications hasardeuses, tout en poursuivant sa politique de sape du service public de l’éducation nationale. Depuis le déconfinement du 11 mai, les personnels du premier degré puis du second sont confrontés à la multiplication des protocoles sanitaires qui organisent puis désorganisent les accueils des élèves et le travail des personnels. Nous en avons encore la preuve pour ce 22 juin qui impose une énième réorganisation, alors même que le nouveau décret n'est paru que dans la nuit de dimanche à lundi. Parallèlement, la remise en cause de nos statuts et de nos missions poursuit son avancée : mise en place des 2S2C, réforme du statut des directeur·rice·s des écoles, recrutements des chefs d’établissement dans le privé, etc.

ah Tornare, secrétaire départementale Sud-Éducation

"Aujourd'hui c'est la fin de l’année, on voulait faire une petite action pour dire un peu notre colère.  La gestion du confinement et de ce déconfinement nous a fortement déplu. Les enseignants ont relevé toutes les difficultés rencontrées : mauvaise gestion de la crise, manque d'accès au numérique que ce soit pour les enseignants comme pour les élèves entrainant une continuité pédagogique très complexe, l'absurdité des protocoles sanitaires mise en place, la pression mise sur les directeurs, directives contradictoires, changement du protocole, surcharge pour le travail…"

 

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles