Menu

Lettre à Marcel

20191008_113544.jpg

Sourire à la vie, malgré tout...

Autant le dire tout de suite, tu m’as mise dans un bel embarras. D’abord, parce que les obsèques, c’est pas mon truc. Surtout s’il s’agit des tiennes…

Alors, quand l’heure d’y assister est arrivée, je suis partie, la gorge serrée et les larmes en bandoulière. Dans la voiture, j’ai repensé à tes dernières paroles : « Tu vois ma grande, je suis en train de mourir… ».  Et malgré toutes mes protestations, il a fallu que tu aies raison une fois de plus. Têtu jusqu’au bout le Marcel !

En arrivant sur la place, déjà noire de monde, j’ai réalisé à quel point tu étais « le loup blanc » sur ton territoire, et au-delà. Depuis le porche de l’église, j’ai aperçu ton cercueil, au pied de l’orgue majestueux dont tu relatais avec exaltation l’aventure qui le liait à celui de Rio de Janeiro.

Les discours se sont succédé, au rythme des voix étranglées par une immense peine : l’USP rugby, Les Amis du Lartet, la Peña Vivement Cinq Heures, le conseil municipal… J’ai vu les plus âgés submergés par l’émotion, et j’ai repensé à ces moments où tu me demandais de cadrer une photo sur le portrait d’un ami que tu venais de perdre. « Qu’est-ce que tu veux, c’est la vie… », concluais-tu.

J’ai retrouvé les « anciens » de Sud Ouest, les yeux rougis. Ils avaient amené, pour les tiens, la médaille de correspondant - 57 ans d’activité -  qu’ils souhaitaient te décerner depuis quelque temps déjà. Mais tu ne la voulais pas, esquivant toujours le moment de sa remise.

Lorsque ton cercueil est sorti de l’église, sous les applaudissements cadencés du public, j’ai bien cru un instant que tu allais nous faire une sortie à la manière d’un « paquito ». Ta famille suivait, toute vêtue de rouge et blanc, à la manière des festayres. J’ai compris alors que tu avais transmis aux tiens ta passion pour les ferias du Sud-Ouest, ainsi que ta farouche volonté de t’accrocher à la vie, malgré les grands chagrins.

Enfin, j’ai souri lorsque ton fils m’a confié que tu partais revêtu du tee-shirt et du bandana des fêtes 2018 de la San Fermin de Pampelune, ton rendez-vous annuel absolument  immanquable.

Sacré Marcel…

20191008_101855.jpg
Marcel, au pied de l'orgue
20191008_110613.jpg
20191008_110724.jpg
Derniers gestes de tendresse
20191008_113544.jpg
La famille réunie, autour de ton vieux Vespa, qui en a connu de drôles... Photos MF
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles