Menu

Dynamorphe et Pezize, deux noms étranges pour ...

Maignaut-tauzia_Pigeonnier Octroi 32000024 -fontaine.jpg

Une création originale à découvrir tout l'été

Le 27 février dernier, une convention a été signée, à Paris, entre Diane Pialucha pour le collectif Dynamorphe, Christophe Bassetto (en virtuel) pour l'Artothèque de Gondrin et Serge Belliard pour Maignaut Passion. 

Objet de la convention : la présentation d'une création gonflable nommée "Pézize" au pigeonnier de Maignaut-Tauzia, du 1er juin au 15 septembre 2019.

Le collectif Dynamorphe est une association regroupant de jeunes architectes autour de projets d’architecture réactive, interactive et automatisée.

Pézize est un volume perforé : un réseau multidirectionnel creuse l'espace et force un circuit intérieur autour des différents patios et passerelles obtenus par ces percements. L'espace interne se confond avec l'espace extérieur, générant une expérience architecturale déroutante et unique

Pézize est en chantier dans l'atelier d'Antony (Hauts-de-Seine) : ce sont Clara Chotil et Félix Chameroy qui la taillent et l'assemblent. Le premier montage a été réalisé le 17 mai, en avant-première à Paris.

Cette création sera exposée à Maignaut-Tauzia, devant le Pigeonnier Octroi.

L'association Maignaut-Passion, la galerie GAG et le collectif Dynamorphe convient à partager un instant d'art, lors du vernissage, le samedi 1er juin, dès 17 h.

En 2018, une première installation gersoise du nom d'Octave avait été exposée à Ordan-Larroque. 

Octave proposait une spatialité faite de volumes multiple : tandis que les structures gonflables classiques constituent un espace unique difficilement divisible, la structure intègre des parois internes, servant de maintien pour le volume extérieur et enrichissant l’espace intérieur.

Il a été inauguré en Juin 2018, à Ordan Larroque, à l'issue de la résidence Création en Cours effectuée pendant deux mois sur la commune, qui a également consisté en un travail de transmission avec les enfants de l'école élémentaire.

Le nom d'Octave lui vient du polyèdre d'Archimède dont il est inspiré : l'octaèdre tronqué. Douze octaèdres tronqués sont empilés les uns sur les autres (sans interstice du fait que ce polyèdre n'est autre que le "domaine fondamental" d'un réseau cubique centré).

Octave sur le terrain de rugby d'Ordan-Larroque.

A découvrir sur https://dynamorphe.fr/octave.html

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles