Menu

Le ministre de l'écologie en visite dans le Gers

ministre ecologie_0039bb.jpg

François de Rugy, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire était en visite, ce vendredi, sur le Gers.

C'est une visite sur la pointe des pieds qu'a effectué, vendredi, le ministre de l'écologie dans le Gers. Un ministre qui vraisemblablement ne voulait pas déranger ou être dérangé, c'est selon. Un programme dévoilé avec précaution comportant une visite en Astarac auprès d'une ferme familiale et d'une entreprises de matériaux de construction écologiques.  Deux structures modèles, chacune dans son genre, dirigée toutes deux par des Pérès sans aucune parenté. Puis une soirée "non prévue au programme" à Samatan à la rencontre de citoyens dans le cadre du Grand Débat National. Une centaine de personnes y était présente. Le débat s'est déroulé en présence de la préfète Catherine Seguin et du député Jean René Cazeneuve, dans un climat très courtois, mais sans surprise aucune, autour des questions fiscalité, agriculture, environnement, retraites. 

Deux entités modèles et réalistes 

De sa visite à Saint-Michel dans la ferme de la Patte d'oie de la famille Pérès qui développe son activité autour du canard et du foie gras, le ministre soulignait la convergence de toutes les mesures employées pour garantir le bien-être animal, les moyens mis en œuvre pour économiser les énergies fossiles et la protection de l'environnement tout en assurant une production traditionnelle de qualité.

A quelques kilomètres de là, à Montaut, le ministre s'est montré tout aussi intéressé et convaincu du bien-fondé de la démarche de Rémy Pérès et Annie Poulin à travers leur entreprise Astarac Patrimoine Innovation, spécialisée en matériaux écologiques, en particulier des bois d'origine locale, mais aussi de chanvre, pierres, chaux, colorants naturels. Une entreprise qui, grâce à ses approches naturelles, rayonne depuis son magasin située en rase campagne sur tous les départements limitrophes et au-delà même.

Chemin faisant, Alain Canet, le directeur d'Arbres et Paysages, s'est invité pour faire valoir les bienfaits de l'agroforesterie et soumettre des propositions au ministre. 

François de Rugy concluait sa visite en déclarant avoir trouvé ici, dans le Gers, des exemples concrets de gens volontaires qui mènent des expériences économiquement viables. C'est extrêmement important de faire marcher main dans la main l'écologie et l'économie, et de montrer que tout le monde peut y gagner. Le ministre évoquait, à l'occasion du point presse, la problématique de l'usage de l'eau et de son stockage, s'attendant à "des discussions rudes, mais on doit y arriver."  "La ressource en eau concerne particuliers, agriculteurs, industriels, il est impératif de s'adapter au dérèglement climatique."  

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles