Menu

Cérémonie et événements pour le centenaire de la fin de la première guerre mondiale

20181107155233hIBl.jpg

Photo : Valentin Sarran

A l'occasion du centenaire de la fin de la première guerre mondiale, la commune de Saint-Clar organise plusieurs événements locaux pour commémorer cet anniversaire.

Samedi 10 Novembre à 11 h, les Amis du Musée de l'Ecole Publique organisent, dans les locaux du musée, le vernissage d'une exposition intitulée "Un écolier pendant la Grande Guerre : correspondances et vie quotidienne".

Samedi 10 Novembre à 14 h 30, Valentin Sarran, étudiant passionné d'histoire et membre de la Société Archéologique du Gers, donnera une conférence à la mairie sur les prisonniers allemands dans le Gers pendant la Grande Guerre.

A l’issue de la bataille de la Marne, en septembre 1914, ils commencent à affluer en masse dans tout le territoire hexagonal. Le département du Gers ne déroge pas à la règle et le premier convoi arrive à Auch en novembre. La ville n’ayant pas anticipé un tel nombre de captifs, une partie de la caserne Lannes fut transformée en camp de prisonniers. Militaires du 88e RI et soldats allemands étaient ainsi séparés par d’épais murs de barbelés. En 1916, la caserne se transforma en camp réservé aux officiers allemands. Afin de tuer l’ennui, ils s’adonnaient à des matchs de football, des représentations de gymnastique, mais ils mirent également sur pieds un théâtre de marionnette et encore un orchestre symphonique. D’abord haïs et détestés par la population locale, cette dernière va vite se rendre compte de leur utilité pour servir de main-d’œuvre bon marché afin de compenser le manque d’hommes. Les « boches » comme on les surnommait alors furent employés pour des travaux agricoles, mais également pour effectuer la construction de voies ferrées ou encore le percement de la rue Guynemer à Auch. Malgré l’animosité et la xénophobie courantes en cette période de guerre, les prisonniers étaient relativement bien traités par la population. Or, leur bien le plus précieux leur était ôté, à savoir la liberté. Ainsi nombreuses et parfois spectaculaires furent les tentatives d’évasion, comme ces officiers qui réalisèrent une pyramide humaine dans les douches de la caserne Lannes afin de pouvoir scier les barreaux de la fenêtre avec une lime.  

Dimanche 11 Novembre, la cérémonie du centenaire de la fin de la première guerre mondiale aura lieu à 11 h au monument aux morts, le rendez-vous pour le départ du cortège est fixé à 10 h 30 sous la halle. La cérémonie sera suivie par l'inauguration d'une plaque et la plantation du quatrième arbre de la liberté devant la salle des fêtes pour célébrer le centenaire de la fin de la 4ème et dernière année de guerre. Une réception à la salle de l'ail clôturera la cérémonie.

20181107155233hIBl.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles