Pentecôtavic, côté salsa

20180521_125819.jpg

L'affiche de Chambas présentée au public

Délicieux flottement temporel dans les rues de Vic-Fezensac ce midi, où se côtoient odeurs chaudes de petits-déjeuners et tintements de verres d’apéritif en terrasse des cafés, tandis que des visages un peu  blafards cherchent un coin d’ombre pour débuter une bonne nuit…

On s’agite pourtant du côté de la rue Delort, devant les bureaux de Tempo Latino où, traditionnellement en ce lundi de Pentecôte, va être officiellement présentée l’affiche du prochain festival.

Éric Duffau, le président, prend enfin la parole alors que la foule s’agglutine dans la minuscule rue. Jean Arnaud et Philippe Martin (parrain de cette 25e édition) sont excusés pour leur absence.

Son discours débute par un petit tour d’horizon des partenaires, et rappelle ce qui constituera l’essence de ce 25e anniversaire. L’esprit d’ouverture propre au  festival réunira sur scène, du 26 au 29 juillet prochains, la culture musicale de divers continents : l’Afrique (Bénin), l’Amérique du Nord (Canada et USA), du Sud (Cuba et Jamaïque), l’Europe (Espagne et France) et même l’Asie,  en la personne de Nora, chanteuse du groupe de salsa japonaise Orquesta de la Luz.

Sur quatre jours de festivités, seize formations et six DJ (et une parfaite parité des artistes hommes/femmes cette année) se succèderont pour entretenir la fièvre latina, dans et autour des arènes, avec deux soirées « surprise » à La Conga le samedi et dimanche.

Un reportage sera consacré à Tempo Latino dans le prochain numéro du magazine « Côté Gers », qui doit paraître début juin.

Michel Espié, maire de Vic-Fezensac, prend la parole pour souligner le travail remarquable de l’équipe des bénévoles qui s’activent toute l’année autour de ce festival, et souligne la qualité de la programmation depuis sa création.  Quant à savoir s’il dansera ou fera un spectacle avec Philippe Martin le jour de l’ouverture, il hésite encore !

Jean-Paul Chambas (qui expose actuellement à la galerie SpArtS  à Paris) n’étant pas là pour présenter son affiche, un apéritif convivial a clôturé ce rendez-vous incontournable de la saison.

Photo de Une : autour de l’affiche de Jean-Paul Chambas, Éric Duffau, Michel Espié et les reporters du magazine  « Côté Gers »

20180521_125733.jpg
El Presidente, Éric Duffau, et Michel Espié, maire de Vic
20180521_130244.jpg
Un rendez-vous prisé des inconditionnels du festival - Photos Marielle Fourcade
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles